..Bardenas 2020

..............Année 2020

 

Le désert des Bardenas enfin ouvert au tourisme !

25/05/2020 : Très bonne nouvelle !
Il y a eu quelques jours d’incertitudes et de doutes, en grande partie en raison des annonces obscures et incohérentes du directeur du Parc Naturel des Bardenas Reales, mais tout est enfin rentré dans l’ordre.

C’est donc officiel : Les touristes et randonneurs espagnols sont autorisés à revenir dans les Bardenas à compter d’aujourd’hui, pour les français ce sera dès l’ouverture de la frontière prévue pour le 1er juillet !

Préparez vos sacs à dos et vos itinéraires de randonnées, les Bardenas vous attendent !

Ouverture du Parc Naturel des Bardenas Reales.

 

 

Réouverture des frontières, ça sent bon les vacances en Espagne !

23/05/2020 : Le Premier Ministre espagnol Pedro Sanchez vient d’annoncer que les touristes étrangers (donc français) pourront revenir en Espagne à partir du mois de juillet, sans préciser dans quelles conditions.

Il semblerait que le poids économique que représente le tourisme ait décidé le gouvernement espagnol à prendre cette décision.

Il est toutefois possible que certains sites touristiques restent fermés au tourisme pendant encore quelques temps. Pour ce qui est des Bardenas nous ne disposons pour le moment d’aucune information sérieuse. Donc, affaire à suivre dans le présent site internet.

 

 

Fêtes, manifestations, tourisme, … cette année tout est chamboulé.

Cela ne surprendra personne mais c’est dorénavant officiel, en raison de la crise sanitaire liée au Coronavirus la quasi-totalité des festivités programmées cette année dans les villes et villages espagnols ont été annulées. Cela comprend les fêtes populaires du genre fêtes foraines mais aussi les fêtes religieuses pourtant sacrées aux yeux des espagnols, parmi lesquelles les romerias.

Les manifestations rassemblant un grand nombre de personnes sont également interdites, la célèbre course VTT Extreme Bardenas ainsi que la Marche Anti-Polygone de Tir de la Bardena Blanca n’auront donc pas lieu cette année.

Depuis le début de la crise seuls les agriculteurs et les éleveurs de bétail étaient autorisés à pénétrer sur le territoire des Bardenas Reales, dorénavant certains professionnels du tourisme peuvent y amener leurs clients (sous conditions) et les professionnels de l’audiovisuel (photos, vidéos, spots publicitaires, TV, cinéma, etc) peuvent y reprendre leurs activités.
Pour le moment les touristes et randonneurs non accompagnés d’un guide professionnel ne sont pas autorisés à se rendre dans les Bardenas. Le présent site internet vous informera de l’évolution de la situation, notamment en ce qui concerne la réouverture de la frontière espagnole et l’autorisation d’accès aux Bardenas.

 

 

Une orchidée souriante.

Au printemps de chaque année les Bardenas se métamorphosent en un vaste et verdoyant éden fleuri, le contraste avec l’aride désert que nous connaissons s’avère alors saisissant.

Le bardenero Jose Maria Samanes parcourt régulièrement ces étendues sauvages, et même en cette période de confinement ses activités d’agriculteur l’autorisent à se rendre presque quotidiennement dans les Bardenas et de profiter ainsi de cette belle nature.

Voici une photographie prise aujourd’hui par Jose Maria, il s’agit d’une surprenante orchidée dont l’aspect fait penser à un petit personnage souriant tout droit sorti de l’univers Disney.
Son nom est Ophrys Apifera, elle est également nommée Orchidée abeille d’Europe.

La nature est vraiment surprenante.

Orchidée des Bardenas.

Orchidée Abeille d'Europe.
Ophrys Apifera.

 

 

Changement de webcam.

Peut-être l’avez-vous remarqué, l’image de la webcam-Bardenas est figée depuis aujourd’hui 12h26 (12 mai). Sur l’image nous voyons trois énormes doigts qui semblent vouloir s’emparer de la caméra, et c’est bien ce qui est arrivé.

Depuis quelques temps la qualité d’image de cette webcam s’est beaucoup dégradée, il a donc été décidé de la retirer dès aujourd’hui et de la remplacer très prochainement par une webcam plus performante.

Image webcam Bardenas

 

 

Réouverture de la frontière avec l’Espagne, où en est-on ?

08/05/2020 : Alors que les mesures de déconfinement sont en route dans tous les pays européens la question des frontières intra-européennes se pose, et en ce qui nous concerne la possibilité ou non de nous rendre en Espagne durant cet été.

Pour résumer voici ce qu’on peut en dire aujourd’hui :
Hier le premier ministre Edouard Philippe a annoncé une possible réouverture des frontières le 15 juin prochain.
Pour sa part l’Espagne envisage de prolonger la fermeture de sa frontière avec la France jusqu’en octobre, mais, toujours selon le gouvernement espagnol, si un accord d’harmonie européenne est trouvé la réouverture pourrait se faire avant l’été (sous quelles conditions ? cela n’est pas précisé).
Il est clair que l’économie touristique pèsera lourd dans cette prise de décision, mais tout dépendra surtout de l’évolution épidémiologique des pays concernés.

 

 

Un nouveau site sur la région aragonaise.

Le webmaster vous présente son nouveau site internet dont le thème porte sur une région bien connue de la plupart des passionnés des Bardenas : L’Aragon.

Pub Aragon

Ce site est une véritable invitation au voyage dans l’une des plus belles et des plus singulières régions d’Espagne, une région fascinante où la nature, l’art et l’histoire se confondent avec harmonie et générosité.

Si vous avez apprécié les PDF culturels et de randonnées sur les Bardenas, sachez que le site www.aragon-tourisme-decouverte.fr en propose lui aussi, 8, comme autant de guides de tourisme à télécharger et à imprimer, puis à placer dans votre sac de voyage.

Entre montagnes et « déserts », autrefois peuplée de celtibères, de wisigoths, de romains, de musulmans et de chrétiens, l’Aragon est incontestablement une terre de nature et de culture, une terre à découvrir avec passion et qui restera assurément gravée dans votre mémoire.

Soyez les bienvenus en Aragon.

 

 

Un désert fleuri et verdoyant.

Après les abondantes pluies du mois d’avril les Bardenas Reales ressemblent plus à un jardin d’éden qu’à un désert aride et inhospitalier.

En cette saison nous assistons à un éveil somptueux de la nature, les plaines et les collines se couvrent de verdure et de nombreuses variétés de fleurs apparaissent comme par enchantement.

Le printemps est aussi propice à la reproduction et aux naissances animales, et nul doute qu’avec le confinement des hommes la faune sera cette année plus abondante que jamais.

Seuls quelques privilégiés peuvent actuellement profiter de ces somptueux paysages, des paysages éphémères qui laisseront bientôt place à un désert chaud, sec et poussiéreux … lui aussi tout aussi majestueux.

Image 12
Image 11
Image 10
Image 9
Image 8
Image 7
Bardenas vertes
Image 6
Image 5
Image 4
Image 3
Image 2
Image 1

Photos : Frédéric Moncoqut

 

 

En attendant la réouverture des frontières ...

Le déconfinement qui s'amorcera le 11 mai prochain ne signifie pas un retour à la normale ; pour franchir les Pyrénées et s'aventurer sur les pistes poussiéreuses des Bardenas il faudra patienter encore un peu.
Jusqu'à quand ? Nul ne le sait.

Bref, en attendant la réouverture de la frontière espagnole le présent site internet vous propose de préparer tranquillement votre visite du désert des Bardenas et de sa région, en Navarre et en Aragon.

2 PDF à télécharger et à imprimer vous sont présentés (lien rouge dans le menu du site).
- 16 itinéraires de randonnée pour découvrir les Bardenas (58 pages).
- Plus de 50 sites d’intérêt culturel répartis dans 24 villes et villages pour découvrir la région des Bardenas (33 pages).

Que vous soyez en automobile, en 4x4, en camping-car, à moto, à VTT ou à pied, ces PDF vous sont destinés, n’hésitez pas à vous les procurer.

PDF découverte du désert des Bardenas.
Que ce soit dans ou autour des Bardenas, ces PDF vous promettent un séjour inoubliable.

 

 

Une étrange construction.

Dans les Bardenas les journées ensoleillées sont toujours propices aux escapades et aux flâneries, même en plein hiver.

Ce jour-là nous nous aventurons en 4x4, José Maria et moi, dans les environs de la Réserve Naturelle du Vedado de Eguaras. Pour mieux apprécier la vue nous décidons de contourner le site par l’ouest puis, avant d’atteindre le plateau de la Bardena del Plano, nous stoppons le véhicule et mettons pied à terre.
Nous poursuivons notre promenade ainsi, en marchant et en discutant de choses et d’autres.

Une vingtaine de minutes plus tard nous tombons nez à nez avec quelque chose de totalement inattendu : Une construction comme nous n’en avions jamais vu dans les Bardenas.
Cliquez ici pour lire la suite.

Une étrange construction dans le désert des Bardenas

 

 

Une sortie qui va lui coûter cher.

Dimanche dernier (12 avril) un homme a été interpellé par la Seprona de la Guardia Civil alors qu’il chassait la perdrix avec son chien dans la Bardena del Plano.
Cet habitant du village de Villafranca (situé à 20 km de là) aura à répondre de plusieurs chefs d’inculpation : Chasse sans autorisation sur le territoire des Bardenas Reales, défaut de permis de chasse, chasse d’une espèce dont la chasse est actuellement interdite, et non-respect du confinement imposé par décret Royal (pour cause de coronavirus).

 

 

Une pierre énigmatique.

Le ciel est légèrement couvert, non pluvieux, et la température est plutôt agréable pour la saison.

Ce soir-là, je décide de me rendre dans un endroit dont mon ami José Maria Samanes m’avait parlé quelques jours auparavant.
Je roule dans un premier temps sur l’une des principales pistes de la Blanca, puis je bifurque pour emprunter une étroite et mauvaise piste. Les trous, les bosses et les ornières ralentissent fortement ma progression, mon 4x4 saute comme un cabri mais j’arrive malgré tout à destination avant la tombée de la nuit.
Là, je m’arrête et coupe le moteur.

Je poursuis à pied sur un peu moins d’une centaine de mètres jusqu’à atteindre mon objectif …
Cliquez ici pour lire la suite.

Frédéric Moncoqut, dans le désert des Bardenas.

 

 

Un jeu-photos pour gagner 2 nuits gratuites près des Bardenas.

Cuevas Bardeneras.

En ces temps de confinement l'hôtel troglodyte Bardeneras lance un jeu-photos sur l’une de ses pages Facebook. Ce jeu est destiné à tous, espagnols comme français !

Quel en est la règle ?
Vous devez poster une ou plusieurs photos sur VOTRE Facebook (ou sur Instagram) en écrivant les commentaires de votre choix ainsi que les hashtags suivants :
# bardenasrealesdenavarra
# Jeresteàlamaison
# rêverdebardenas
Ensuite, mettez cette photo en partage avec cette page Facebook.

Les photos choisies doivent avoir impérativement été prises dans les Bardenas et une ou plusieurs personnes doivent y apparaitre.

A la fin de confinement, un tirage au sort sera effectué parmi toutes les photos reçues.
Le vainqueur gagnera 2 nuits gratuites (week-end) pour 4 personnes dans l’un des logements Bardeneras, situé à Valtierra.
Pour en savoir plus sur cet hôtel troglodyte, veuillez cliquer ici.

 

Important : Les hashtags doivent impérativement être mentionnés pour chaque envoie de photo(s).
Pour les français :
#bardenasrealesdenavarra #Jeresteàlamaison #rêverdebardenas
Pour les espagnols :
#bardenasrealesdenavarra #yomequedoencasa #soñandobardenas

 

 

Vinos bardeneros.

En 2017 nous avions parlé d’un vin navarrais produit à partir de vignes proches des Bardenas. Bien que peu féru d’œnologie, le webmaster du présent site internet a pensé qu’il serait peut-être bon de revenir sur le sujet, cela pouvant intéresser un petit nombre de touristes.

Vins des Bardenas.

 

Commençons par BARDEA, un vin déjà présenté dans ce site.
Il s’agit d’un vin rouge issu de l’agriculture biologique, sans grande prétention mais malgré tout très apprécié pour son goût doux et fruité.
Ce vin est produit en Navarre dans la Bodega Quaderma, à Iguzquiza (proche d’Estella), mais les vignes dont il est issu se situent sur la Sierra del Yugo à proximité d’Arguedas et de Valtierra.
Cette sierra jouxtant elle-même le territoire des Bardenas Reales, ce vin peut donc être qualifié de Vin Bardenero.
Les bouteilles BARDEA sont en vente à l’accueil de l’hôtel troglodyte Bardeneras à Valtierra, dans le magasin de souvenirs Dezerto Bardenas à Arguedas, et dans certains magasins alimentaires proches des Bardenas. Le prix de la bouteille tourne autour de 4 €.

 

DESIERTO DE AZUL Y GARANZA est un vin rouge navarrais de cépage Cabernet Sauvignon au goût puissant, fruité et terreux. Il s’agit d’un vin savoureux et de qualité.
Produit à Carcastillo par la Bodega Azul y Garanza, ce vin est issu d’une unique parcelle de vignes située à proximité de la Bardena del Plano (nord des Bardenas). Cela en fait donc un Vin Bardenero.
Ce vin est élevé durant 15 mois dans des barriques de chêne français de 300 litres.
Les bouteilles DESIERTO DE AZUL Y GARANZA sont en vente chez le producteur, dans certains commerces alimentaires, et occasionnellement sur internet via des sites spécialisés.
Le prix de la bouteille tourne autour de 35 €.

 

 

Les militaires du polygone de tir entrent dans la lutte contre le Covid-19.

Ce matin (01/04/20) à 10h00, le maire de Tudela s'est entretenu avec le Colonel José Francisco Briones Ruiz, chef de la caserne du Polygone de tir des Bardenas.
Lors de cette entrevue il a été décidé que les militaires qui travaillent dans cette caserne (une centaine) se mettront dès demain à la disposition de la municipalité de Tudela pour des tâches de nettoyage et de désinfection ainsi que pour prêter main-forte aux forces de l'ordre et aux militaires déjà en place.

 

 

Totalement inattendu, il neige !

Ce matin (31 mars) nous nous réveillons avec une agréable surprise, il neige dans les Bardenas !

Les services météo espagnols avaient bien annoncé une chute des températures, mais des neiges en plaine n’étaient pas prévues, d’où la surprise.
Bien sûr l’épaisseur de ce manteau neigeux est peu importante, mais cela suffit à transformer le paysage.

Neige dans les Bardenas.
Capture d'image provenant de la webcam de José Maria Samanes, placée à seulement 2 km des Bardenas
(voir l'article précédent).
Cette image a été prise en milieu de journée, donc tardivement.
Au lever du jour le paysage était presque totalement blanc.

En raison du confinement que nous devons tous respecter, il est impossible de se rendre dans les Bardenas afin de contempler une Bardena Blanca plus blanche que jamais. Toutefois quelques rares personnes sont autorisées à s'y rendre, seules et de manière occasionnelle.
José Maria Samanes et César Gurría Guerra sont de celles-là, ils sont professionnels du tourisme mais aussi dans le cas présent agriculteur et éleveur. Quelques-unes de leurs photos prises ce matin vous sont présentées à la fin de cet article.

Arguedas.
Valtierra.
Arguedas et Valtierra, tôt ce matin (photos de K.Pardo Cuartero et V.Montori Mateo)
.
Cabanillas
Ici, non loin de l'extrémité sud des Bardenas (photo prise par un berger de Cabanillas)

Il est peu probable qu’il neige à nouveau dans la journée, alors profitez bien de cette vue car demain matin ces neiges auront disparu, remplacées par la pluie.

photo 1
photo 2
photo 3
photo 4
Photos de José Maria Samanes (Bardenas Aventure) et de César Gurría Guerra (Bardenas Tour).
photo 5

 

 

Et pendant ce temps-là dans les Bardenas ...

Tout est calme, très calme.
Rien ne bouge, et le seul bruit que l’on puisse entendre c'est celui du vent, … rien d’autre.

En attendant le retour des touristes et des randonneurs, à priori pas avant juin, les Bardenas sont intégralement restituées à la nature. Les renards et les vautours n’en reviennent toujours pas.

Bref, puisque nous sommes tous confinés à domicile le webmaster vous propose d’ouvrir une fenêtre sur les Bardenas, histoire de s’évader un peu.

Cette vue provient d’une webcam positionnée sur le toit de la maison de notre ami bardenero José Maria Samanes, à 2 km des Bardenas.

 

C'est du direct !
L'image est réactualisable toutes les 2mn30s et il faut le faire manuellement. Cette webcam fonctionne de 06h30 à 22h58.
Si l'image ne s'affiche pas, ou que l'heure et la date restent figées durablement, cela signifie que la webcam a temporairement perdu son signal wifi.

Les premiers reliefs importants que nous voyons sont ceux d'Aguilares, là où se situe le Centre d’Informations Touristique.
Beaucoup plus loin à l’horizon, de gauche à droite, nous pouvons distinguer les reliefs de las Cortinas, de la Pisquerra, du Rallon et de la Ralla, et enfin ceux d’el Mesalobar. Notons que ces reliefs sont plus facilement observables en fin de journée.
Comme vous pouvez le constater le printemps a transformé les Bardenas en un désert verdoyant, ce n’est que temporaire car dès juin la sécheresse et la chaleur auront à nouveau jauni le paysage.

Webcam Bardenas.
Lever de soleil sur le désert.
Lever de soleil sur les Bardenas.

Les points forts sont le lever de soleil, l’évolution des nuages dans le ciel, l’apparition occasionnelle de brumes, de brouillards, de pluie, ou même de neige. Vous pourrez aussi contempler les superbes changements de couleurs des reliefs en soirée lors du coucher du soleil, ainsi que l'évolution de la végétation selon les saisons.

Pour agrandir l'image et pour l'actualiser, veuillez cliquer ici.

 

 

Les Bardenas toujours aussi désertes, les rues des villes et villages presque autant.

25/03/2020 : Pour le moment rien de neuf dans l’actualité des Bardenas, aussi, histoire de publier quelque chose dans ce site dirigeons-nous vers les villages proches pour voir l’ambiance qui y règne.

Et bien à bien y regarder c’est comme en France, la population est confinée à domicile avec la stricte interdiction de sortir si ce n’est pour raisons prévues par le gouvernement espagnol.

Au début du confinement, comme en France, les foules se sont jetées dans les supermarchés afin de s’approvisionner en produits de premières nécessitées, et comme en France il y a eu cette étrange et ridicule razzia des papiers toilettes, allez comprendre …

Actuellement les conditions de confinement sont plus strictes qu’en France, mais les gens semblent s’en accommoder … par la force des choses, et probablement sont-ils plus disciplinés que les français.

Pour ce qui est de faire respecter le confinement, la Police et la Garde civile patrouillent en permanence dans toutes les agglomérations, en voiture, à moto et à pied.
Depuis quelques jours l’armée de terre est venue prêter main-forte aux forces de l’ordre, c’est pourquoi nous pouvons voir des soldats et des véhicules militaires dans la plupart des villes et villages.

Présence militaire.

Autre pays, autres stratégies, l’Espagne a décidé de désinfecter ses rues, son mobilier urbain et les zones d’entrée des magasins alimentaires. Pour cela les agriculteurs sont mis à contribution ; avec leurs tracteurs ils répandent jours et nuits, partout où cela est nécessaire, un produit sensé détruire le covid-19.
Il faut souligner le courage et le bénévolat de ces hommes qui, à d’autres occasions, n’hésitent jamais à prêter main forte aux pompiers lorsqu’il s’agit de lutter contre des incendies de forêts. Cela, nous avons pu le constater à maintes reprises dans ce site internet.

Agriculteurs dans les rues de Tudela.

Le monde s’étonne de la stupéfiante vitesse de propagation du covid-19 en Italie et en Espagne, la Chine pourtant foyer du coronavirus n’a à aucun moment connu une aussi rapide contamination de sa population. Des spécialistes médicaux chinois venus en renfort dans ces deux pays ont rapidement compris la cause : Fidèles à leurs traditions latines, les italiens et les espagnols occupent leur temps en discutant et en chantant à tue-tête depuis leurs balcons, une partie de la transmission du virus se ferait ainsi, le dessin ci-dessous parle mieux que les mots.

Un dessin parle mieux que les mots.

 

 

Les Bardenas, véritablement un désert.

21/03/2020 : Aujourd’hui en milieu de journée, la police régionale de Navarre a fait une visite de contrôle dans la Bardena Blanca, l’objectif étant de s’assurer que personne n’ait bravé l’interdiction d’entrée dans le Parc Naturel.

Il a été constaté que les pistes touristiques sont totalement vides de véhicules, aucun autochtone espagnol, aucun touriste, et bien sûr aucun randonneur à signaler.

Les Bardenas n’ont pas connu une telle tranquillité depuis plus de cinquante ans.

Police en patrouille dans le désert des Bardenas.

 

 

Allez ! Positivons !

Nous avons eu en quelques jours un sacré lot de mauvaises nouvelles alors pour rompre cette ambiance morose le webmaster du site vous propose une vidéo joyeuse et dynamique.

Et même si elle ne finit pas très bien, qu’importe ! la musique est sacrément entrainante !

 

Ce clip a été tourné dans la Bardena Blanca (Castildetierra) et dans la Negra (Fraile Alto).

 

 

Fermeture de la frontière France-Espagne.

17/03/2020 : De nombreux pays s'y mettent à travers le monde et l'Espagne vient de franchir le pas : Toutes ses frontières terrestres sont dorénavant fermées jusqu'à nouvel ordre.

Seuls les citoyens espagnols, les étrangers résidant en Espagne et les travailleurs frontaliers sont autorisés à entrer sur le territoire.
Pour le moment cette mesure ne concerne pas le transport des marchandises.

 

 

AVIS AUX TOURISTES

16/03/2020. Cet article vient compléter le précédent.
Le tourisme et la randonnée sont temporairement interdits dans les Bardenas, mais pas que.
Tout le territoire espagnol est dorénavant concerné.

Deuxième pays européen le plus touché par le coronavirus après l’Italie, l’Espagne vient de proclamer l’état d’urgence et prend provisoirement le contrôle de ses régions autonomes.

A compter d’aujourd’hui 46 millions d’espagnols sont confinés à leur domicile avec la stricte interdiction d’en sortir, à quelques exceptions près : Aller à son travail et en revenir, se rendre dans des magasins d’alimentation, dans les pharmacies, aux urgences ou chez le docteur, aller à la banque, et être indispensable auprès d’une personne dépendante. Pour le reste c’est interdiction totale de circuler dans les rues que ce soit à pied ou à bord d’un véhicule, et les forces de l’ordre y veillent activement.

Comme en France les commerces non essentiels, les écoles, les établissements sportifs, les musées et les cinémas ont été fermés pour une durée indéterminée sur tout le territoire.

Bien entendu le présent site internet vous informera de l’évolution de la situation et des possibilités de retour dans les Bardenas pour les touristes et randonneurs.

 

 

IMPORTANT - AVIS AUX TOURISTES et RANDONNEURS.

Bardenas Reales

15/03/2020. Dans le cadre du protocole d'action contre la propagation du virus Covid-19 (coronavirus) et conformément aux directives émises par le gouvernement espagnol, l'accès touristique au Parc Naturel des Bardenas Reales est fermé jusqu'à nouvel ordre à compter du dimanche 15 mars.

L'accès n'est autorisé que pour les activités traditionnelles autorisées (bergers, agriculteurs, militaires, personnel du Parc Naturel).

Le présent site internet vous informera de la réouverture du Parc Naturel des Bardenas Reales dès qu'elle sera effective.
Dans l'attente le site reste actif et poursuit ses mises à jour régulières.

 

 

La piste du polygone en travaux.

La piste du polygone de tir sera partiellement fermée sur divers tronçons pour cause de travaux.
Des panneaux seront quotidiennement placés à chaques extrémités des tronçons concernés.
Les travaux débuteront de l'aube à 14h00, la circulation des véhicules et des personnes sera libre pour le reste de la journée.

- Du 16 au 20 mars, de 08h à 14h : Tronçon allant de la caserne militaire à la Cruceta (en marron sur la carte).

- Le 12 mars, jusqu’à 14h : De la caserne militaire à Cortinillas (en orange).

- Le 13 mars, jusqu’à 14h : De Cortinillas à Castildetierra (en bleu).

 

Carte des travaux Bardenas.

 

 

Javierada, les services de secours sur le qui-vive dans les Bardenas.

Durant cette semaine s’est déroulée la Javierada, une longue marche traditionnelle, sorte de pèlerinage qui conduit des milliers de navarrais vers le château de Javier (au nord-est de la Navarre).

Les participants viennent de toute la région, pour le plus grand nombre à pied mais aussi pour quelques-uns à cheval ou à bicyclette. Les itinéraires choisis vont toujours au plus court, par routes, mais très souvent par pistes de terres à travers plaines, collines, montagnes et … désert.

En cette période nous pouvons donc voir des centaines de navarrais traverser les Bardenas par petits groupes, et inutile de préciser qu’à cette occasion les services de secours sont sur le qui-vive.

Javierada dans les Bardenas.
Photos : Urgel Langarita

Installés sur des postes relais la Croix-Rouge et la Protection Civile de Tudela sont intervenus 94 fois auprès des pèlerins, généralement pour des problèmes bénins (cloques aux pieds, massages et autres soins médicaux).
Deux marcheurs souffrant d’entorse ont également été pris en charge.

Vendredi dernier (06 mars) les secours sont intervenus auprès d’un marcheur dans la zone de la Bardena d’El Plano. Ce dernier souffrait de deux profondes incisions sur deux doigts après avoir fait une chute, il a été conduit en ambulance vers le Centre de Santé de Carcastillo.
La Guardia Civil et la Police régionale ont également été sollicitées dans cette même zone afin de retrouver un groupe de 30 pèlerins égaré.
Il est très facile de se perdre dans la Bardena d’El Plano, vaste zone particulièrement plane et sans repères pour s’orienter. De plus les pistes s’entrecroisent ici de façon labyrinthique, ce qui ne laissent guère de chances de retrouver son chemin.
Le groupe a finalement été retrouvé sans autres incidents à déplorer.

 

 

Inauguration de la route du Sanctuaire de Sancho Abarca.

Inauguration par le maire de Tauste.

L’inauguration de la route de Sancho Abarca a eu lieu dimanche dernier (1° mars) en présence du maire de Tauste, bourgade dont dépend le sanctuaire.

Comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessous, la route en question est dorénavant terminée, sécurisée et donc pleinement fonctionnelle (pour plus d'infos sur le sujet, voir l’article en bas).

 

Nouvelle route de Sancho Abarca.

 

 

La piste de Sancho Abarca enfin asphaltée.

C’est fait, la totalité de la voie d’accès au Sanctuaire de Sancho Abarca (Bardena aragonaise) est asphaltée. Cela comprend la partie auparavant très dégradée qui partait de la route CHE-1501 jusqu’au canal, puis la longue piste de terre qui montait jusqu’au sanctuaire.

Dorénavant plus aisément accessible pour bon nombre de véhicules, notamment pour les camping-cars, le site va probablement voir sa fréquentation touristique augmenter, ce qui est une bonne chose pour l’hôtel situé sur place.

Plus accessible oui, mais certains regretteront l’ancienne piste qui assurait un certain isolement au site, l’esprit « aventure » n’est plus.

Cette route sera inaugurée sur la place du Sanctuaire de Sancho Abarca le dimanche 01 mars à 12h00.

Vers la canal.
La montée au sanctuaire.
Arrivée au Sanctuaire.
Photos : R.Blanco

 

 

AVIS AUX TOURISTES : Manœuvres militaires !

Des manœuvres militaires réalisées à feu réel auront lieu durant les 05 et 09 mars, de 09h30 à 13h30.
Le 10 mars sera une journée alternative au cas où certains exercices militaires n'auraient pas pu être effectués pour X raisons.

L'usage de la piste principale du polygone sera donc perturbé durant ces manœuvres militaires (interdiction temporaire de circuler, tant en véhicule motorisé, qu'à vtt et à pied).
La piste menant au Castildetierra restera totalement libre d'accès.

Nota : Les exercices de tir et de bombardement aériens ont lieu toute l'année mais uniquement avec des munitions d'entrainement. Seuls les exercices à feu réel sont annoncés dans ce site internet en raison, pour l'occasion, de l'interdiction d'utilisation de certaines pistes.

Carte du polygone de tir des Bardenas.

 

 

 

 

 

 

 

 

Carte : F.Moncoqut

En Rouge : Pistes interdites à la circulation durant les jours et horaires mentionnés plus haut..
 
En vert : Pistes libres d'accès.
 
La flèche bleue représente la trajectoire des avions de chasse, et l'étoile rouge désigne la zone où sont effectués les bombardements.
 

 

 

Que fait cet avion ici ?!!!

Hier après-midi (21 février) un avion inhabituel, jaune et rouge, a survolé les Bardenas en direction du polygone de tir pour y larguer … de l’eau.

Il s’agissait d’un canadair, appareil conçu pour combattre les incendies de forêt, et sa présence dans le ciel bardenero n’a bien-sûr aucun rapport avec les manœuvres militaires de cette semaine (voir article plus bas).

Qu’un bombardier d’eau intervienne dans la Bardena Blanca est une première, c’est du jamais vu, et les risques d’incendie dans cette zone étant nuls nous pouvons en déduire qu’il s’agissait là d’un simple exercice.

Ce canadair venait du nord, ce qui laisse penser qu’il a rempli ses réservoirs d’eau lors d’un passage sur le lac d’el Ferial (Bardena d’el Plano). Après, puisqu’il n’y avait aucun feu signalé dans les environs, les pilotes n’ont pas eu d’autre choix que de larguer les 6 tonnes d’eau dans un lieu totalement désert, c’est-à-dire sans prendre le risque de blesser des randonneurs ou de provoquer des dégâts dans le milieu naturel. Dans cette optique ce largage ne pouvait être effectué que sur le polygone de tir.

Canadair dans le ciel des Bardenas.

Ces dernières années des canadairs aragonais ont déjà combattu des incendies de forêt au-dessus de la Bardena aragonaise, il semblerait donc que la Navarre soit en train de préparer ses pilotes à intervenir au-dessus des zones boisées des Bardenas, c’est-à-dire au-dessus du Vedado de Eguaras et de la Bardena Negra.

Canadair.
Après le largage de l'eau.

 

 

Un motard blessé lors d’une chute.

Ce matin à 11h25 (dimanche 16 février) un motocycliste de 45 ans résidant à Pampelune a fait une chute dans un secteur des Bardenas connu sous le nom de Landazuria, non loin d'El Yugo.
La Police régionale et une ambulance sont intervenues sur les lieux.
Lors de sa chute l’accidenté a subi un coup à la tête et souffrirait actuellement de pertes de mémoire. Il a été conduit à l’hôpital Reina Sofia de Tudela.
Pour le moment rien ne peut expliquer cette chute qui s’est passée sur une piste large, plate et sèche, dans une zone non ravinée.

 

 

Opération militaire européenne dans le ciel des Bardenas.

Peut-être l’avez-vous remarqué, depuis trois jours les puissants et rapides F-18 et Eurofighter Typhoon ont cédé leur place dans le ciel bardenero à des avions bien plus imposants et beaucoup plus lents.

Sept avions-cargos militaires de sept pays de l'Union européenne volent depuis lundi dernier (10/02) au-dessus des Bardenas, et il en, sera ainsi jusqu'au 21 février prochain.
Les appareils concernés sont deux C-130 Hercules du Portugal et de Pologne, un C-27J de Roumanie, deux C-295 d'Espagne et de Finlande, et deux A400-M d'Allemagne et de France.

A400M

Ces avions-cargos ont à remplir diverses missions telles que le largage de parachutistes, des simulations de tirs d’assaut avec extraction et infiltration de personnel, des manœuvres d’approches tactiques, des vols à basse altitude, etc.
Ces exercices militaires se déroulent au-dessus du polygone de tir des Bardenas, mais aussi à l’aérodrome d’Ablitas, à la base aérienne de Saragosse et dans la vaste zone militaire de San Grégorio (Aragon).

Début mars d’autres manœuvres militaires auront lieu au-dessus du polygone de tir des Bardenas. A priori réalisées à feu réel, ces manœuvres se dérouleront les 05 et 09 mars de 09h30 à 13h30, avec une possibilité de manœuvres également pour le 10 mars.
Nous reviendrons sur le sujet fin février.

 

 

Productions ciné et TV, et documentaires photos.

Vous êtes amateur, étudiant ou professionnel et votre projet sort du cadre purement touristique ?
Alors ceci vous concerne.

Ciné, TV, photos Bardenas.
Bardenas
Informations, règles à respecter, procédures à suivre et formulaires à envoyer.
cinéma 1
Renseignements utiles pour le tournage de films en Navarre et dans les Bardenas.
cinéma 2
Aides aux tournages de films et de spots publicitaires dans les Bardenas.
cinéma 3
Aides aux tournages de films et de spots publicitaires dans les Bardenas.
cinéma 4
Aides aux tournages de films et de spots publicitaires dans les Bardenas.

 

 

Les Bardenas à l'honneur dans une revue VTT.

La revue "Vélo Tout Terrain" présente un intéressant reportage sur les Bardenas dans son numéro de février-mars 2020.

Bien écrit et clairement destiné aux vététistes, ce reportage de 8 pages met en avant les somptueux paysages des Bardenas et l’émotion que l’on ressent en les découvrant. Nul doute que nombre de lecteurs ressentiront alors l’irrésistible envie d’enfourcher leur VTT afin d’aller à la conquête du désert des Bardenas.

Vélo Tout Terrain n° 252, février-mars 2020.

La revue 100% VTT.

 

 

Réactivation de l'ancienne webcam, la nouvelle en attente.

webcam
L'ancienne Webcam-Bardenas accessible en bas du menu du présent site internet a été réactivée.
Une nouvelle webcam plus performante a été installée sur un autre site des Bardenas mais son activation connait de nombreux problèmes d'ordre technique.

 

 

Soutenez le site "bardenas-reales.net".

Ce message s'adresse à tous, aux particuliers ainsi qu'aux associations et clubs de randonnées.

Le webmaster du présent site internet lance un appel à votre générosité. En cliquant sur le bouton "Un don" vous aurez la possibilité de faire une donation via Paypal (vous n'avez pas de compte Paypal ? No problème, une simple carte bancaire suffit pour effectuer un don).

Pourquoi faire ce don ? Tout simplement pour faire vivre le site.

En effet, depuis maintenant 16 ans "bardenas-reales.net" met à votre disposition une très grande quantité d'informations, ce service est gratuit et doit le rester.

Toutefois, la gestion du site représente beaucoup de travail ainsi qu'un coût annuel non négligeable qui est à la seule charge de son webmaster.

De plus, chaque mois, le webmaster reçoit une bonne vingtaine de demandes d’informations émanant de touristes et de clubs de randonnées (pédestres, vtt, 4x4, etc). Annuellement, la quantité d’emails reçus dépasse les 200 !

Le webmaster du site, Fred Moncoqut, répond systématiquement et le plus précisément possible à chacun de ces emails. Le temps consacré à ces demandes d’informations étant assez important, et les réponses étant toujours envoyées gracieusement, il est clair que le site et son webmaster n’y gagnent absolument rien. C’est du bénévolat à l’état pur.

Pour ces raisons, il vous est proposé de faire une petite donation afin que le site puisse se maintenir en ligne et poursuivre son évolution.

 

En vous remerciant tous pour votre fidélité.
Bien cordialement,
Fred Moncoqut
(webmaster du site)
Dons Bardenas.

Etat actuel des dons depuis le 01 janvier 2020 :

00 €
.au 22 février 2020

 

 

Il y en a qui cherchent vraiment les ennuis.

Hier, vendredi 31 janvier à 19h00, un automobiliste français qui se rendait dans les Bardenas a été interpellé à Marcilla (village proche) par la police navarraise pour excès de vitesse (PV à 300 €).
Lors du contrôle il a été constaté que la remorque tractée par son véhicule, et qui servait à transporter un buggy, n’était pas immatriculée (PV à 200 €).
Et comme si cela ne suffisait pas, notre automobiliste s’est aussi révélé positif au dépiste de drogue (PV à 1.000 €).

Trois infractions en un seul contrôle, pour un montant total de 1.500 €, les vacances de ce monsieur auront assurément pour lui un gout très amer, … mais reconnaissons qu’il y en a qui cherchent vraiment les ennuis.

 

 

AVIS AUX RANDONNEURS : Interdiction temporaire d'accès à certaines zones.

Comme chaque année les zones Pisquerra, Rallon, Ralla, Gorra et Zapata sont temporairement interdites d'accès afin de ne pas perturber la reproduction et la nidification des rapaces qui vivent en ces lieux.

Pour cette année 2020 l'interdiction d'accès débute particulièrement tôt, à compter du samedi 01 février. Il faudra attendre le mois de septembre (date non connue) pour pouvoir à nouveau circuler dans les zones précitées.

Cette information n’a été communiquée qu’aujourd’hui (31 janvier), à seulement quelques heures de sa mise en application, et cela va certainement prendre de court plus d’un touriste.
Les responsables du Parc Naturel semblent donc être devenus étonnement réactifs, car d’ordinaire l’information officielle vient longtemps après sa mise en application.
En sera-t-il de même pour nous informer de la réouverture des zones Pisquerra, Rallon, Ralla, Gorra et Zapata ? Nous pouvons en douter, mais sait-on jamais.

Pour situer les zones périodiquement interdites d'accès, veuillez cliquer ici (cartes).

Panneau d'interdiction.
IMPORTANT, BON A SAVOIR !
Les zones concernées par cette interdiction d'accès ne représentent que 6% de la superficie des Bardenas, ce qui signifie que le reste du territoire est libre d'accès durant toute l'année de 08h00 jusqu'à une heure avant le coucher du soleil.
Les Bardenas restent donc une destination très attractive, ne vous en privez pas !

 

 

Enfin une voie d’accès digne de ce nom.

30 janvier, la route d’Aguilares est enfin pleinement ouverte à la circulation après deux mois de chantier (voir "Flash infos 2019"),... et près de deux ans de retard.
Avouons qu’il était grand temps car auparavant sinueuse et très étroite, donc dangereuse, cette route était indigne d’un Parc Naturel tel que celui des Bardenas Reales.
Dorénavant belle et large, cette voie d’accès va contribuer à améliorer l’image du Parc auprès des touristes.

Pour ce qui est de la piste de Sancho Abarca (Bardena Negra et Bardena aragonaise), rien de neuf pour le moment (voir "Flash infos 2019").

 

 

" Des déserts et des hommes ", projection en Occitanie.

Le film de Guilhem Mahieu poursuit son tour de France des salles de cinéma, après avoir été projeté en Nouvelle Aquitaine, en Alsace et en Rhône-Alpes, nous voici en Occitanie !

Les Bardenas au cinéma !

Cet excellent documentaire vous fera voyager du sud au nord de l'Espagne. A chaque étape vous découvrirez des hommes qui y vivent et qui ont su tirer profit de la spécificité de leur désert.

La liste est longue et particulièrement attrayante : Les déserts volcaniques des îles Canaries, le désert de Tabernas en Andalousie, le méconnu désert aragonais des Monegros, et enfin, probablement le plus beau de tous, le désert des Bardenas en Navarre.

Parallèlement d’autres lieux sont présentés : Séville, Grenade, les villages blancs andalous, les moulins à vent de la Mancha, Tolède, Pampelune, puis les Pyrénées espagnoles avec notamment le grand et majestueux Canyon d’Ordesa.

Pour la partie « Bardenas », un seul protagoniste, et pas des moindres puisqu’il s’agit de notre ami bardenero José Maria Samanes, assurément l’un des plus fins connaisseurs de ce surprenant désert.

Projections en Occitanie pour le mois de janvier 2020 :
06/01 : ALBI
08/01 : TARBES, cinéma CGR, 17h15
10/01 : RODEZ, cinéma CGR, 14h30 et 18h00
11/01 : CARMAUX, Clap ciné, 16h30
13/01 : CASTELGINEST, le Castelia, 14h30
14/01 : BLAGNAC, Méga CGR, 14h30
16/01 : FENOUILLET, Kinépolis, 14h30
19/01 : TOULOUSE, Gaumont Wilson, 11h00
20/01 : TOULOUSE, Gaumont Wilson, 14h30 et 17h30
21/01 : TOULOUSE, Gaumont Labège, 14h30 et 19h30
22/01 : MONTAUBAN, CGR le Paris, 17h30

 

 

Froid sec et brouillard.

Froid sec et brouillard, voici la tendance climatique de ce début de mois de janvier dans les Bardenas, une tendance que l’on constate depuis noël 2019. Les températures minimales oscillent entre -4°c et +3°c, et les maximales ne dépassent que rarement les +10°c.

Le ciel est généralement bien dégagé, bleu et sans nuages, et donc sans pluies, mais le contempler s’avère souvent impossible en raison d’un épais brouillard qui recouvre presque quotidiennement la totalité du territoire.

Brouillard dans la vallée de l'Ebre.
La vallée de l'Ebre, au sud des Pyrénées, est entièrement occupée par le brouillard.
Les Bardenas sont ici représentées en rouge.
Photo "Zoom.Earth" prise le 06/01/20 à 12h00.

Ce brouillard s’étale de manière persistante depuis plus de dix jours dans toute la vallée de l’Ebre, de la Catalogne à la Navarre en passant par la région aragonaise.
Généralement du matin, ce brouillard peut stagner une journée entière comme ce fut le cas aujourd’hui. En certains lieux des Bardenas la visibilité est alors réduite à moins d’une centaine de mètres.

La nuit tombe, la silhouette fantomatique de la Pisquerra apparait dans le brouillard.
Etrange ambiance... . . Photo : Frédéric Moncoqut

 

 

Dans l’intimité d’un barranco.

Il y a un an, à quelques jours près, Fred Moncoqut (webmaster du présent site internet) a installé un piège photographique dans une zone particulièrement isolée et méconnue de la Bardena Negra.
En ce lieu les paysages sont bien différents de ceux de la Blanca. Avec ses reliefs très escarpés le site n’est pas aisément accessible, et si les randonneurs y sont rares les touristes sont tant qu’à eux totalement absents.

Pourquoi avoir installé un piège photographique ? Pour le savoir, veuillez cliquer ici.

Piége photographique Bardenas.

 

 

¡¡¡ Feliz año nuevo !!!

Le site www.bardenas-reales.net et son webmaster, Frédéric Moncoqut, vous souhaitent une Bonne Année 2020 !

Nouvel an 2020 désert des Bardenas