..Bardenas 2020

..............Année 2020

 

Des Ténérés dans les Bardenas.

Revue Trail.
Reportage.

Trail Adventure n°23, en kiosque début novembre.

Le journal "Trail Adventure" présente un reportage sur les Bardenas dans son numéro d'automne 2020.

Ce reportage intitulé "Raid Ténéré Spirit Bardenas" se focalise essentiellement sur les motos Yamaha Ténéré testées pour l’occasion, les Bardenas servant de paysage de désert censés rappeler les vastes étendues désertiques africaines.

 

 

INFO IMPORTANTE : Les BARDENAS restent accessibles aux français durant la Toussaint !

Attention
Cet article fait suite au précédent, la presse espagnole vient de souligner que la Navarre n'a pas le pouvoir de fermer la frontière nationale avec un autre pays. Le confinement navarrais n'affectera donc pas la frontière franco-espagnole.
Vous pouvez vous rendre librement dans les BARDENAS  !

Veillez seulement à ne pas passer par le pays basque espagnol (Irun, Behobia) ou par la région aragonaise. Jusqu’au 04 novembre, et au-delà, seule la portion de frontière navarraise correspondant aussi à la frontière nationale reste ouverte à la libre circulation (du col d’Ibardin à la Pierre Saint Martin).

N’attendez pas, les Bardenas vous attendent !

 

 

AVIS AUX TOURISTES : La Navarre s’isole du reste de l’Espagne durant deux semaines.

Autre pays, autres régions, autres méthodes de lutte contre le covid-19.

A la surprise générale le gouvernement navarrais a décidé de confiner toute la région pour deux semaines. Le bruit circulait déjà depuis quelques jours, mais tout laissait supposer que seule la capitale, Pampelune, serait confinée.

C’est donc toute la Navarre qui sera isolée du reste de l’Espagne du 22 octobre au 04 novembre. Durant ce laps de temps les navarrais pourront circuler librement dans la région mais auront l’interdiction d’en franchir les limites.
L’objectif est de diminuer autant que possible le nombre de cas covid-19 en Navarre (principalement à Pampelune).

Il ne sera ainsi pas possible d’aller en Navarre, et donc dans les Bardenas, du 22 octobre au 04 novembre. Avouons qu’en cette période de Toussaint cette mesure est très mal venue.

 

 

Pour la Toussaint venez savourer un séjour riche en sensations !

Le désert des Bardenas Reales à pied, à cheval, à vtt, à moto et en 4x4.

Destination privilégiée des amoureux d’exotisme et de nature sauvage, le désert des Bardenas est un lieu à découvrir en famille ou entre amis, le temps d'un week-end ou d'une semaine. Car il faut bien avouer qu’ici, à seulement deux heures de la frontière française, on a souvent l’étrange sentiment de changer non pas de pays, mais carrément de continent !

Les Bardenas ? C’est en quelque sorte les déserts du Maghreb tout près de chez nous.
Mieux ! certains n’hésitent pas à faire le comparatif avec les majestueux déserts d’Amérique du nord ! Bref, peu importe les comparaisons, les Bardenas constituent pour de nombreux français leur désert du week-end.

Quel que soit le moyen de locomotion choisi (à pied, à vtt, à cheval, en moto, en automobile, ...), découvrir les Bardenas nécessite un minimum de préparation.
Outre la consultation de ce site internet spécialisé, un séjour agréable et riche en sensations implique parfois l’assistance de guides expérimentés et bien évidement d'un lieu d'hébergement.

Vidéo 1.
vidéo Bardenas 2

 

Quel que soit la saison les professionnels du tourisme vous attendent et
vous réserveront le meilleur accueil.

Soyez les bienvenus dans les Bardenas !

 

 

Une utilité peu connue du polygone de tir.

Peu de gens le savent mais le polygone de tir des Bardenas ne sert pas uniquement aux exercices de tir et de bombardement de l’armée de l’air espagnole, il est également utilisé pour la destruction de bombes et explosifs datant de la guerre civile.

Hier, mardi 13 octobre, le service TEDAX de la Guardia Civil est intervenu chez un antiquaire de Pampelune afin de récupérer une grenade de mortier qui y était exposée comme simple objet décoratif. Cependant il s’avère que cette grenade était encore active et contenait environ 700 grammes d’explosif !
Juste de quoi pulvériser toute la boutique et ses occupants en une fraction de seconde !

La TEDAX, donc, a pris en charge cette grenade et prépare actuellement son acheminement vers le polygone de tir des Bardenas afin qu’elle y soit détruite en toute sécurité, les éclats pouvant être projetés jusqu’à 300 mètres à la ronde.

Ci-contre, la grenade récupérée chez l'antiquaire de Pampelune.

Grenade de mortier.

La TEDAX procède ainsi à la destruction de bombes, grenades et divers explosifs 8 à 10 fois par an dans les Bardenas.
La plupart de ces explosifs datent de la guerre civile et sont soit découverts dans le milieu naturel (champs lors des labours, rivières, etc), soit dans des habitations (bombes ou grenades gardées comme souvenir par des parents décédés).

Un article a été publié dans le présent site internet sur un sujet similaire, concernant la découverte d'un obus d'artillerie dans la Bardena Negra (voir en fin de page "Flash infos 2017").

 

 

Expo-Photos "Tierra de Bardenas".

Expo-Photos Bardenas

Pour ceux qui envisagent un séjour dans les Bardenas durant la seconde moitié d’octobre sachez qu’une intéressante expo-photos se tiendra à l’Espace Culturel La Capilla à Arguedas.
Il s’agit d’une exposition de la photographe Cristina Mesquita.

L’inauguration aura lieu le samedi 17 octobre à 19h30.
La visite commentée par l’auteur se fera le 18 octobre à 13h.
L’exposition pourra être vue durant les samedis 17, 24 et 31 octobre de 19h à 21h.
L’exposition pourra être vue durant les dimanches 18 et 25 octobre et le 01 novembre de 12h à 14h.

 

 

500.000 visiteurs !

06 octobre 2020, le site www.bardenas-reales.net vient de passer le cap symbolique des 500.000 visiteurs, un chiffre important si l’on tient compte du fait que les Bardenas sont encore assez méconnues du tourisme.

Il aura fallu huit ans au site pour franchir la barre des 100.000 premiers visiteurs (mars 2012), et seulement seize mois pour passer de 400.000 à 500.000 visiteurs.

Pourtant le site a connu des débuts aussi modestes que difficiles, durant ses trois premières années d’existence il ne comptabilisait que 2 ou 3 visiteurs/jour. Le site ne décolla réellement qu’en 2008, année où il monta rapidement en notoriété jusqu’à attirer une soixantaine de visiteurs journaliers.

En 2010 le site subit une profonde refonte de sa présentation visuelle, une évolution aussitôt récompensée par une nouvelle hausse de fréquentation.

Une ultime refonte début 2019 améliora considérablement l'aspect visuel du site, le rendant esthétiquement plus moderne, plus agréable à l'oeil et plus attractif.

Le site www.bardenas-reales.net est aujourd’hui visité par 2.000 à plus de 6.000 personnes chaque mois (entre 70 et 300 visiteurs par jour, chiffres variables selon les saisons).

Statistiques de fréquentation du site.


Les visiteurs de www.bardenas-reales.net ont des origines variées, les français sont largement majoritaires, viennent ensuite les espagnols, puis loin derrière nous pouvons citer les belges, les suisses, les américains, les allemands, les anglais, les italiens, les russes, les chinois et les japonais qui visitent le site quelques dizaines de fois chaque mois. Les autres visiteurs sont anecdotiques : Canada, Australie, Philippines, Mexique et quelques pays africains, arabes et sud-américains.

Un site unique !
Depuis une dizaine d’années le site internet www.bardenas-reales.net est considéré sur le web francophone comme étant LA référence en matière de Bardenas. Il est aussi intéressant de souligner que ce site ne connaît aucun équivalent sur le web mondial, que ce soit en France, en Espagne ou dans tout autre pays. Les innombrables informations régulièrement mises à jour qui s’y trouvent sont de ce fait les plus précises et les plus récentes que l’on puisse trouver sur internet.

Les clés du succès ?
Un site complet, attrayant et à priori bien conçu, et surtout un excellent référencement sur les moteurs de recherche.
Depuis 2008 le site www.bardenas-reales.net a atteint ce que tout webmaster considère comme étant le Saint Graal du web : Figurer en première page de Google !
Et non seulement le site figure en première page, mais il se situe aussi la plupart du temps en toute première position.

 

 

Serait-ce les prémices d’un départ des militaires ?

Vous l’aurez peut-être remarqué, cette année nous pouvons constater de nombreuses modifications dans la programmation des activités militaires qui ont lieu dans les Bardenas, les plus marquantes étant l’annulation pure et simple de deux périodes d’exercices de tirs et de bombardements à feux réels. Du jamais vu dans les Bardenas.

La dernière modification en date concerne le déplacement géographique de la plus importante opération d’entrainement de l’armée de l’air en Espagne. Celle-ci se tient traditionnellement dans les Bardenas depuis de nombreuses années, il s’agit de l’opération Sirio, également connue sous le nom d’opération Tormenta.

Le Ministère de la Défense vient donc d’annoncer que cette opération militaire d’envergure se tiendra à Badajoz (au sud-ouest du pays). De là à penser que les activités militaires se délocalisent peu à peu hors du territoire bardenero il n’y a qu’un pas.
Les nombreuses manifestations de ces dernières années et les déclarations anti-polygone de tir du gouvernement navarrais vont peut-être finir par payer. Il est désormais possible d’imaginer un départ définitif des militaires dans un avenir relativement proche.

Nombreux sont ceux qui se réjouirons de cette nouvelle, mais n’oublions pas que le Parc Naturel et les communes navarraises proches des Bardenas reçoivent chaque année plusieurs millions d’euros de l’armée pour le droit d’usage du terrain du polygone de tir. Si cette manne très confortable venait à disparaitre les maires et le président du Parc Naturel seraient inévitablement amenés à trouver d’autres sources de revenus, et là nous pourrions avoir de très mauvaises surprises.


NOTA : L’opération Sirio, ou Tormenta, réuni plus de 30 unités issues de 9 bases aériennes comprenant en outre la Brigade de parachutistes d’Almogares.
La Marine participera également avec ses moyens aériens et avec une batterie de missiles Mistral de l’Infanterie de Marine. L’armée de l’Air portugaise est également conviée à cet événement avec 2 de ses avions F-16.
En tout se sont 60 avions en tout genre qui participeront à cette opération militaire de grande envergure.

 

 

Entrée des troupeaux dans les Bardenas.

Le président de la Comunidad de Bardenas et le maire de Carcastillo ont officialisé l’entrée des troupeaux ovins pyrénéens hier, vendredi 18 septembre au lever du soleil, dans la zone d’el Paso (au nord des Bardenas).

Cet évènement ancestral attire chaque année de nombreuses foules ainsi que la presse navarraise, mais cette fois-ci la fête a été réduite à son strict minimum en raison de la pandémie Covid-19. Les festivités liées à cet événement ont toutes été annulées pour la même raison (fête des traditions et de la transhumance, journée des Bardenas, etc).

La tradition est maintenue, quoi que…
D’ordinaire l’entrée dans les Bardenas est annoncée par le tir d’un coup de fusil en l’air, il en est ainsi depuis des siècles, mais il semble qu’à compter de cette année ce rite soit abandonné au profit du tir d’une simple fusée, genre fusée de feu d’artifice. Pas sûr que les anciens apprécient ce changement.
Sur la photo de gauche nous voyons le président des Bardenas et le maire de Carcastillo qui allument ladite fusée, et sur la photo de droite datant de 1985 figure un garde des Bardenas nommé Francisco Barrachina Echegoyen
.

L'entrée des troupeaux ovins a lieu chaque année en cette saison depuis des temps immémoriaux. Les bergers des vallées pyrénéennes de Roncal et de Salazar conduisent leurs brebis dans les Bardenas afin qu’elles y passent l’hiver dans des conditions moins rudes qu’en montagne.
Si la majorité des bêtes est acheminée par camion, l'entrée traditionnelle a toujours lieu avec quelques milliers de brebis.
Au total se sont près de 55.000 brebis qui passeront l'hiver dans les Bardenas. Le chiffre est impressionnant mais nous sommes malgré tout bien loin des 300.000 brebis comptabilisées chaque année durant le moyen-âge !
Tous les troupeaux ne viennent pas forcément des Pyrénées, beaucoup proviennent d'élevages du sud de la Navarre.

 

 

Le Roi incontesté de la Citrouille.

Ruben et sa citrouille.

Hier à Valtierra (12 septembre), le record d'Espagne des citrouilles géantes a de nouveau été battu par Ruben Mendi des Grottes Bardeneras.

Coronavirus oblige, cette année le concours s'est déroulé à huis-clos, sans public, mais malgré tout retransmis en direct sur les réseaux sociaux.

Ruben a présenté une citrouille d'un poids de 1.157,5 kg, battant ainsi son précédent record d'Espagne (voir "Flash infos 2019"), et figurant au rang de deuxième plus lourde citrouille au monde de tous les temps.

Le concours des citrouilles géantes a eu lieu dans le complexe touristique Oasis de Bardenas et a été parrainé par le Conseil municipal de Valtierra.

Les citrouilles de Ruben sont issues de sa huerta, un verger qui a la particularité de se situer dans les Bardenas, dans un secteur exceptionnellement fertile situé au nord-ouest et connu sous le nom de Landazuria.

 

 

Destruction de l’une des plus grandes bergeries des Bardenas.

Idéalement visible depuis une petite butte facilement accessible en automobile (face au Rallon et à la Pisquerra), la bergerie Jan Obispo ne sera plus qu’un souvenir d’ici quelques jours.
Cela faisait plusieurs décennies que nous étions habitués à voir cette bâtisse en ce lieu, mais sa destruction totale a été ordonnée pour on ne sait quelle raison.

On se consolera en se disant qu’après tout cette bergerie aux murs de briques et aux toits de tôles n’avait pas été bâtie dans le respect de l’architecture traditionnelle des Bardenas.

Le corral de Juan Obispo, dans les Bardenas.
Photo de Frédéric Moncoqut
Destruction du corral.
Photo prise hier, 11 septembre, par Paco Irizar (Activa Experience)

 

 

Apprenez à reconnaitre les véhicules des Gardes du Parc Naturel.

Les Gardes du Parc Naturel des Bardenas Reales viennent d’être dotés de deux nouveaux véhicules tout-terrains.
En restant dans la tradition du Parc Naturel ce sont des pickups Nissan Navara de couleur blanche qui ont été choisis.

 

 

La zone Delta 50, plus vaste que le polygone de tir.

Mardi dernier un tweet (twitter) des pompiers du sud de la Navarre a mentionné un problème survenu lors de deux de leurs interventions, un problème pourtant récurrent et qui est directement lié au polygone de tir des Bardenas.

La quasi-totalité des gens semble l’ignorer mais toutes les zones militaires du monde possèdent une zone d’exclusion aérienne périodique ou permanente, il en va de même pour les Bardenas.
Car si les tirs et les bombardements sont bien concentrés sur les quelques 2.222 hectares de la zone militaire de la Bardena Blanca, les avions de chasses ont besoin d’une plus vaste zone de manœuvre pour assurer leurs rotations en toute sécurité.

Cette zone de manœuvre nommée Delta 50 forme une sorte de trapèze qui s’étend de Tafalla jusqu’à proximité d’Ejea de los Caballeros en Aragon. La superficie totale est d’environ 100.000 hectares (1.000km²).

Zone Delta 50.
La zone delta 50 s’étend sur environ 1.000 km², et verticalement elle va jusqu’à 23.500 pieds (7.163 mètres). Les appareils civils d’urgence et de secours ne volent jamais au-dessus de 1.200 mètres.
Carte : Google / Frédéric Moncoqut

Lorsque des exercices aériens ont lieu dans les Bardenas cette zone est strictement interdite à tout autre aéronef non militaire (avions, hélicoptères, drones, paramoteurs, etc), et c’est bien là qu’est le problème car même les appareils d’urgence et de secours ont l’interdiction de survoler la zone Delta 50 !

Le cas s’est présenté par deux fois cette semaine.
Mardi 08 septembre, un hélicoptère bombardier d’eau a décollé précipitamment pour aller éteindre un feu de pinèdes mais s’est aussitôt vu refusé le passage par la zone Delta 50. L’hélicoptère a donc été contraint à un vol stationnaire d’une dizaine de minutes près de Tafalla en attendant une autorisation qui n’est jamais arrivée.
Même chose le lendemain, un autre hélicoptère des pompiers a été obligé de faire un très large détour afin d’éviter de pénétrer dans la zone Delta 50.

Il est évident que cette situation est une contrainte grave pour les aéronefs dédiés aux urgences et aux secours puisque ceux-ci doivent agir au plus vite et dans la direction la plus courte.
Ainsi un hélicoptère transportant un blessé au départ de Carcastillo serait dans l’obligation de faire un très large détour pour joindre l’Hôpital de Tudela (80 km au lieu de 37 km).

 

 

AVIS AUX RANDONNEURS : Pisquerra, Ralla et Rallon enfin accessibles !

Pisquerra et Rallon autorisés.

Vendredi 04 septembre, les sites Pisquerra, Rallon et Ralla sont désormais accessibles.

Pour 2020 l'ouverture aux randonneurs se fait 25 jours plus tôt que l'année dernière, et il y a une explication très simple à cela :
L'autorisation d'accès est conditionnée par l'envol et le départ des jeunes vautours et percnoptères. Dès que les nids sont durablement vides toute la zone devient autorisée aux randonneurs.

La prochaine fermeture devrait avoir lieu en février 2021, début de la période de reproduction et de nidification des grands rapaces des Bardenas.

En attendant, bonnes randonnées à toutes et à tous !

 

 

Une aube bien étrange.

Le 02 septembre dernier, à 06h48, la webcam-Bardenas a capturé une image très intéressante.
A première vue rien de spectaculaire, mais à y regarder de plus près nous pouvons constater comme une anomalie.

Aube dans les Bardenas..

A l’heure de la prise de vue le ciel était encore d’un noir d’encre, seul l’horizon laissait apparaitre les premières et discrètes lueurs du jour naissant. Et c’est justement là, à l’horizon, que nous pouvons voir un phénomène pas si rare que ça qui se manifeste lorsque les conditions atmosphériques sont favorables : de bien mystérieuses lignes sombres, ici au nombre de quatre.

Qu’est-ce donc ?

Dans le cas présent il pourrait bien s’agir des ombres de sommets pyrénéens situés au-delà de la ligne d’horizon (donc cachées par la courbure de la terre) et qui sont éclairées par le soleil. Là-bas l’astre du jour est déjà levé alors que pour les Bardenas il faudra attendre encore 46 minutes.
Ce phénomène est aussi observable avec des nuages lointains situés à haute altitude, durant le crépuscule ou l’aube leurs ombres peuvent s’étirer sur des centaines de kilomètres (parfaitement visible sur les photos satellite) formant ainsi à l'horizon des lignes sombres souvent beaucoup plus larges.

Quatre ombres mystérieuses.

Alors s'il s'agit bien de sommets, à quelles montagnes appartiennent-ils ?
Ces étranges lignes sombres pourraient être les ombres projetées de montagnes appartenant au Haut-Aragon, plus précisément aux sommets du massif du Monte Perdido et à ceux de Posets Maladeta, tous situés dans cette direction à plus de 150 km des Bardenas.

 

 

Une fresque murale de grande dimension.

Cette année la "Comunidad de Bardenas Reales" (organisme qui gère également le Parc Naturel des Bardenas Reales) célèbre le 200e anniversaire de la constitution de ses ordonnances (1820-2020). Pour marquer cet événement il a été décidé de créer une peinture murale artistique sur la façade adjacente au siège, au 19 rue San Marcial à Tudela.

Achevée il y a quelques jours (début septembre), l'œuvre met en scène la formation géologique la plus emblématique des Bardenas, le Castildetierra, et présente des dimensions hors normes, plus de 200 mètres carrés.

La fresque murale de Tudela.

Le Castildetierra.
Peinture du désert des Bardenas.

Cette fresque murale de grande dimension en rappelle une autre, celle du village d'Arguedas. Cette dernière se situe dans le centre urbain du village et représente une superbe et impressionnante vue du massif de la Pisquerra (voir page "Flash infos 2016).

 

 

AVIS AUX TOURISTES : Manœuvres militaires encore annulées !

Annoncés il y a quelques jours, les exercices aériens de tirs et de bombardements à feu réel prévus pour cette semaine sont partiellement annulés.

Selon un communiqué émanant du Parc Naturel des Bardenas Reales les militaires ont renoncé à réaliser leurs exercices à feu réel durant les 26, 27 et 28 août.

Les nombreuses manifestations anti-polygone de tir de ces derniers jours y sont certainement pour quelque chose.

C'est la deuxième fois que des manœuvres militaires sont annulées durant cet été (voir article plus bas dans cette page web).

 

 

Ne pas confondre camping et bivouac.

Aujourd’hui, vendredi 21 août, la SEPRONA de la Guardia Civil de Tudela a contrôlé onze jeunes catalans alors que ceux-ci pratiquaient le camping sauvage sur le territoire communal d’Arguedas, en bordure du Parc Naturel des Bardenas.

Lors du contrôle il a été constaté l’absence totale du port du masque.

Chacun des jeunes a donc été verbalisé pour non port du masque dans un groupe de plus de dix personnes non cohabitantes, mais aussi pour pratique illégale du camping sauvage.

Ces jeunes gens pensaient probablement bien faire en établissant leur campement hors des limites du Parc Naturel des Bardenas, ce qui part d’une bonne et honnête intention, mais il semble qu’ils aient confondu camping et bivouac, ce qui n’est pas tout à fait la même chose.

Quoi qu’il en soit le groupe a reçu 22 procès-verbaux pour infractions environnementale et sanitaires (2 PV pour chaque personne).

Cette info vous choque ? Vous pensez qu'elle n'a rien à faire dans ce site ? Explication ici.

 

 

Le méconnu Centre d’Informations Touristiques de la Bardena aragonaise.

Plaque d'entrée.

Peu de touristes le savent mais le village aragonais de Valareña possède lui aussi un Centre d’Informations Touristiques. Ce centre ne concerne pas les Bardenas Reales de Navarre, mais uniquement la Bardena aragonaise.

Le centre d'information.

Photo ci-dessus :
Le Centre d’Informations Touristiques de la Bardena aragonaise, situé rue Enseñanza à Valareña.

Le Centre d’Informations Touristiques de Valareña occupe un bâtiment de l’ancienne école du village, le visiteur peut y trouver de nombreuses cartes, photographies et divers renseignements concernant la faune, la flore, la population, les traditions et l’histoire de cette partie aragonaise des Bardenas.

La similitude avec les Bardenas navarraises est principalement géographique et géologique ; pour le reste les paysages y sont assez différents, car loin d'être un désert la Bardena aragonaise est avant tout champêtre et forestière. Il s’agit d’un espace naturel de grande beauté, un éden surprenant, somptueux, et pourtant curieusement méconnu.

En raison de sa faible fréquentation l'ouverture au public de ce centre n'est pas régulière.
Il est généralement accessible de mars à décembre mais peut malgré tout rester fermé durant plusieurs mois pour on ne sait quelles raisons.
Les jours et heures d'ouverture restent toutefois fixes :
- Samedis, de 10h à 13h, et de 16h à 18h.
- Dimanches et jours fériés espagnols, de 10h à 13h.
- Fermé en semaine.

A voir aussi : Un livre de présentation de la Bardena aragonaise (en français).

 

 

Deux nouveaux Centres d’Informations Touristiques.

La Communauté des Bardenas Reales (qui gère le Parc Naturel) a établi un « Plan tourisme » constitué de 24 projets et d’une validité de 12 ans. Ce plan évalué à un coût de 844 252 euros doit débuter cette année bien qu’il soit fortement perturbé et ralenti par la pandémie covid-19.

L’un des principaux objectifs est d’exploiter, de préserver et de maintenir ses ressources touristiques. Cela va commencer par un meilleur contrôle de l’entrée des touristes dans le Parc Naturel par le biais de trois Centre d’interprétation situés sur trois sites bien définis.

Le premier Centre d’interprétation (Centre d’informations touristiques) se situe à Aguilares, entrée principale du désert des Bardenas et où transitent plus des trois quarts des touristes. Ce centre a été construit en 2010 (voir page « Flash infos 2010 ») et doit prochainement être agrandi pour un meilleur accueil des visiteurs.

Centre d'Aguilares.
Ci-dessus, le Centre d'Aguilares.

Au nord des Bardenas, dans le secteur d’el Paso (là où se situe la grande statue du berger pyrénéen), sera construit d’ici quelques mois un deuxième Centre d’informations touristiques. En ce lieu passe une quantité non négligeable de touristes.

Le troisième Centre d’informations touristiques se situera dans la zone nommée Las Eras, dans le village de Fustiñana, à l’extrême sud des Bardenas. L’objectif de ce centre est d’informer et de contrôler l’entrée des touristes dans la Bardena Negra.
Toutefois on constate que Fustiñana est relativement éloignée de l’extrême sud de la Negra (très peu touristique), et plus encore de la partie centrale. Nous sommes donc en droit de nous demander comment le contrôle des touristes pourra être effectué et si cela sera vraiment efficace.

Quoi qu’il en soit ce Plan tourisme de grande ampleur en inquiète plus d’un, à commencer par les principaux acteurs du tourisme local tels que les hôteliers, les restaurants, les agences de randonnées et les commerçants, car il est possible que ce Plan de 24 projets ne nous réserve pas que de bonnes surprises.
Nous reviendrons sur le sujet en 2021.

 

 

Le logo du site sous forme d’écusson et d’autocollant.

A la demande de plusieurs internautes, dont un groupe de motards, le logo du site est désormais disponible sous forme d’autocollant et d’écusson.

Le projet date déjà de plusieurs mois mais trouver des fabricants à prix raisonnable s’est avéré long et compliqué.

Ecusson et autocollant du logo du site désert des Bardenas.

Que vous soyez passionné des Bardenas ou simple touriste de passage, vous pouvez dès à présent vous procurer l’écusson et l’autocollant du site en cliquant ici.

 

 

AVIS AUX TOURISTES : Manœuvres militaires !

Des manœuvres militaires réalisées à feu réel auront lieu du 24 au 28 août inclus, chaque jour de 10h00 à 13h30.
Ces manœuvres viennent remplacer celles annulées en début de mois.

L'usage de la piste principale du polygone sera perturbé durant ces manœuvres militaires (interdiction temporaire de circuler, tant en véhicule motorisé, qu'à vtt et à pied).
La piste menant au Castildetierra restera totalement libre d'accès.

Nota : Les exercices de tir et de bombardement aériens ont lieu toute l'année mais uniquement avec des munitions d'entrainement. Seuls les exercices à feu réel sont annoncés dans ce site internet en raison, pour l'occasion, de l'interdiction d'utilisation de certaines pistes.

Carte du polygone de tir des Bardenas.

 

 

 

 

 

 

 

 

Carte : F.Moncoqut

En Rouge : Pistes interdites à la circulation durant les jours et horaires mentionnés plus haut..
 
En vert : Pistes libres d'accès.
 
La flèche bleue représente la trajectoire des avions de chasse, et l'étoile rouge désigne la zone où sont effectués les bombardements.
 

 

 

Une touriste perdue et embourbée.

Véhicule embourbé dans le désert.

Hier après-midi (dimanche 16 août) une touriste de nationalité espagnole a fait appel à la Guardia Civil après s’être égarée et embourbée dans les Bardenas.

Les gardes civiles ont dû faire appel à leur brigade verte, la SEPRONA, pour arriver à localiser l’imprudente dame, car celle-ci s’était aventurée sur des pistes interdites à la circulation touristique.

Elle a finalement été localisée puis ramené vers son véhicule immobilisé dans la boue.
Elle présentait des symptômes de surchauffe et de déshydratation bien que ne nécessitant pas d’assistance médicale.

La touriste a été verbalisée pour avoir circulé sur une piste non autorisée.

Cette info vous choque ? Vous pensez qu'elle n'a rien à faire dans ce site ? Explication ici.

 

 

Un étrange éclair vert.

Vendredi dernier un énorme cumulonimbus est resté stationnaire au-dessus des Bardenas durant plus de trois heures (voir article plus bas), déversant dans un premier temps des pluies diluviennes sur notre désert, puis peu après ce fut une formidable déferlement d’éclairs et de tonnerres assourdissants.

Quelques minutes avant que ne prenne fin cet orage hors norme un étrange éclair vert est brièvement apparu. Cet éclair a été capturé par la Webcam-Bardenas (voir le menu du site).

Etrange éclair dans le ciel des Bardenas.

Le webmaster a fait quelques recherches sur internet pour tenter d’expliquer cette couleur inhabituelle.
Lors d’un orage les éclairs peuvent présenter plusieurs teintes :
- Un éclair dont la teinte tend vers le rouge indique qu’il y a de la pluie dans l’air.
- Un éclair dont la teinte tend vers le bleu indique la présence de grêle.
- Un éclair dont la teinte tend vers le jaune indique une importante quantité de poussière dans l’air.
- Un éclair blanc indique que l’air ambiant est très sec.
Les éclairs verts sont très rarement cités, et quand ils le sont c’est souvent pour en nier l'existence.
Un internaute a toutefois mentionné cette hypothèse : Le vert indiquerait que la foudre a frappé une ligne à haute tension.
Pourquoi pas …

Si vous avez des infos sur le sujet vous pouvez les communiquer au webmaster.
( bardenaragon@orange.fr )

 

 

Un orage spectaculaire !

Hier soir, vendredi 14 août, un cumulonimbus de plus de 10 km de diamètre et de plus de 8 km de haut est apparu dans le ciel des Bardenas durant plus de trois heures.
D’abord stationnaire au-dessus de la Bardena Blanca cet imposant nuage s’est lentement déplacé vers le nord-est pour finir par stationner, totalement immobile, pendant plus de deux heures au-dessus de la Blanca Alta et de la Bardena aragonaise.

Isolé dans un ciel sans nuages, l’impressionnant cumulonimbus a déversé de fortes et abondantes pluies dans le désert bardenero dès 19h45, puis les pluies ont cessé jusqu’à ce qu’un violent orage supercellulaire ne se déchaine vers 21h30.

La violence de cet orage a surpris tout le monde, les éclairs se sont enchainés à un rythme très soutenu au cœur même du cumulonimbus dans des bruits de tonnerres assourdissants audibles à plus de 30 km !
Le nuage fut visible bien au-delà de la ville Saragosse pourtant distante de 80 km ! Ce grand spectacle son et lumière s’acheva brusquement aux environs de 22h20.
A l’heure où sont écrites ces quelques lignes aucun dégât majeur n’est à déplorer.

Pour découvrir plus d'infos et plus de photos sur ce sujet, veuillez cliquer ici.

Pluies abondantes sur les Bardenas !

Orage sur les Bardenas !

 

 

Echappées belles dans les Bardenas, sur France 5.

Samedi prochain, le 15 août à 20h50, vous pourrez voir une rediffusion d’un épisode de l’émission « Echappées belles » sur la chaine TV France 5.
Cet épisode est consacré à la gastronomie basque, mais pas seulement puisque les journalistes se sont aventurés hors des limites du Pays Basque, jusqu’au sud de la Communauté autonome de Navarre, dans le désert des Bardenas Reales (à la cinquantième minute du reportage).

Reportage TV.

 

 

Partez à la découverte du désert des Bardenas et de sa région !

Que vous veniez le temps d'un weekend ou pour plusieurs jours, que vous soyez à pied, à vtt, à moto, en automobile ou en camping-car, les itinéraires que vous propose le présent site internet sont faits pour vous.

Vous pouvez ainsi télécharger (voir menu du site) et imprimer 2 PDF très complets :
- 16 itinéraires pédestre, VTT et automobile pour découvrir les Bardenas (58 pages).
- Plus de 50 sites d’intérêt culturel répartis dans 24 villes et villages pour découvrir la région des Bardenas (33 pages).

PDF découverte du désert des Bardenas.
Que ce soit dans ou autour des Bardenas, ces PDF vous promettent un séjour inoubliable.

 

Le désert des Bardenas est frontalier avec la superbe région aragonaise, alors pourquoi ne pas prolonger vos escapades vers les montagnes et les plaines désertiques d’Aragon en utilisant les 8 PDF touristiques que vous propose l'excellent site www.aragon-tourisme-decouverte.fr

Il est grand temps de préparer votre sac à dos
et de renouer avec les grands espaces !

 

 

Revue Nat'Images.

Nat'images dans les Bardenas

La revue Nat'Images présente dans son numéro d'août-septembre un reportage de six pages consacré au désert des Bardenas.

Ce reportage, tout comme la revue elle-même, est avant tout destiné aux photographes amateurs et professionnels.
Le thème principal de cet article est donc la photographie.

 

 

Nat'Images n°63 (août-septembre)

 

 

Un véhicule en feu déclenche un incendie.

Hier, vendredi 07 août, un incendie a été signalé à l’ouest du versant nord de la Plana de la Negra (Bardena Negra) dans un secteur nommé Umbria de la Negra.

A leur arrivée sur place, les pompiers et les gardes du Parc Naturel ont constaté que cet incendie avait été provoqué par un véhicule en feu.

La forte chaleur ambiante aurait pu laisser craindre une importante propagation de l’incendie, mais celui-ci a été rapidement éteint grâce notamment à une légère pluie survenue à ce moment-là. La surface brulée est relativement réduite (un champ et de la végétation naturelle), une chance quand on sait que des boisements de pins se trouvent à proximité.

Incendie dans la Bardena Negra.
Photos : Comunidad de Bardenas

Le véhicule a l’origine de cet incendie est un SUV Nissan Qashqai.
La cause de l'accident serait une vitesse trop élevée sur cette piste gravillonneuse. Le conducteur dont le pays d’origine n’est pas précisé (Espagne ? France ?…) aurait été dans l'incapacité de négocier son virage et aurait percuté un talus droit devant lui.
Signalons que ce véhicule n’avait rien à faire en ce lieu, cette piste étant interdite aux véhicules motorisés. Inutile de préciser que son conducteur va avoir de sérieux problèmes avec la justice espagnole compte tenu des dégâts qui ont été occasionnés et de l’obligation d’intervention des pompiers.

Cette info vous choque ? Vous pensez qu'elle n'a rien à faire dans ce site ? Explication ici.

Peligro de incendio.
Il est rappelé que dans le sud de la Navarre (et pas que dans les Bardenas) la circulation des véhicules motorisés est strictement interdite sur piste sauf indications contraires.
Actuellement il n’y a pas une journée sans qu’un incendie ne se déclenche en quelconques endroits de Navarre et d’Aragon. En cette période de fortes chaleurs et de sécheresse la prudence et le respect des règles sont de mises.
Bon à savoir : Orden Foral 313/2010, de 23 de junio  

 

 

Souriez, vous êtes filmé !

Les gardes du Parc Naturel des Bardenas Reales ont dorénavant à leur disposition un drone équipé d’une caméra thermique.
L’usage de ce drone sera principalement consacré à la surveillance des zones à accès non autorisé et à la surveillance des marcheurs, vététistes et véhicules motorisés.
Force est de constater que le désert des Bardenas, aussi attractif soit-il, n’est plus vraiment un espace de liberté.

Un garde équipé d'un drone.

 

 

ALERTE CANICULE !!!

A peine sortie d’une période de forte chaleur voila qu’une intense canicule s’annonce pour les jours à venir.

A compter du jeudi 06 août une importante vague de chaleur va s’étendre durablement sur toute la région des Bardenas. Nous parlons bien là d’une canicule puisque cet épisode climatique va persister au moins jusqu’au 15 août avec des températures maximales qui ne descendront jamais en dessous des 38°c et qui seront souvent supérieures à 40°c au cœur des Bardenas.
Les températures nocturnes tourneront autour de 25°C.
Il est fort possible que certaines journées voient le thermomètre monter à 44°c ou 45°c à l’ombre. En plein soleil comptez alors sur des températures ressenties supérieures à 55°c.
Inutile de préciser que dans de telles conditions tout départ en randonnée est à proscrire.

De nombreux touristes semblent négliger les risques liés à la chaleur, ces risques ne sont pourtant pas à prendre à la légère !

Quelques précautions s’imposent : Pensez à vous protéger du soleil (chapeau, lunettes, t-shirt, etc) et de la chaleur (buvez de l’eau, beaucoup d’eau, et n’hésitez pas à acheter quelques très rafraîchissants vaporisateurs d'eau).

Lorsque les prévisions annoncent des températures à l'ombre supérieures à 30 ou 35°, évitez de partir à pied ou en VTT dans les Bardenas durant les heures les plus chaudes de la journée (de 10h00 à 18h00)... ou alors montrez-vous très prudents.

Soleil.

N’oubliez pas que l’ombre est un luxe rare dans les Bardenas. En cas de problème, sachez que c'est au fond des barrancos (ravins) que vous aurez le plus de chance de trouver un peu d’ombre, mais ne comptez pas y trouver de la fraîcheur.
En été, où que l'on se trouve, Bardenas = chaleur.

En cas de problème grave au cours d'une randonnée, vous pouvez faire appel aux secours en téléphonant au 112.

 

 

Le nouveau logo du site.

Un logo doit représenter l’identité visuelle du site et être identifiable au premier coup d’œil tout en annonçant clairement le sujet abordé, et en ce qui nous concerne le sujet est le désert des Bardenas.
Jusqu’à présent le logo du site ne répondait que très partiellement à ces critères, d’où la décision du webmaster d’en créer un nouveau.

Ce nouveau logo vous le connaissez déjà puisqu’il avait été annoncé l’an dernier comme étant un logo alternatif, mais devant l’enthousiasme de nombreux internautes il a été décidé que ce logo deviendrait dès maintenant le logo officiel du site.

Ci-dessus, le nouveau logo.
Ci-dessous, les anciens logos.

Logo 1
Logo 2

Le site a été créé en 2004 et était représenté par un logo montrant le Castildetierra sur fond noir et bleu.
De 2010 à 2020 ce même logo s’afficha sur fond de sol craquelé.
Aujourd’hui, jugé austère et dépassé, le logo historique du site s’efface au profit d’un logo plus beau et mieux conçu.

 

 

AVIS AUX TOURISTES : Manœuvres militaires annulées !

Annoncés il y a quelques jours, les exercices aériens de tirs et de bombardements à feu réel prévus pour la semaine prochaine ont scandalisé l’opinion publique tant en Navarre qu’en Aragon.
Il faut dire que les dates de ces exercices sont très mal choisies puisque nous sommes en pleine saison touristique.

Selon un communiqué émanant de l’office de tourisme de Tudela les militaires viennent de renoncer à réaliser leurs exercices de tirs et de bombardements à feu réel durant la période précédemment annoncée, … reste à voir ce qu’il en sera sur place.

 

 

La table d’orientation du mirador de la Blanca vient d’être remplacée.

Nous en parlions fin mai (voir article un peu plus bas dans cette page), certains panneaux d’informations sont sévèrement endommagés et ne permettent plus d’accueillir les touristes dans des conditions dignes d’un Parc Naturel.

Les causes de ces détériorations sont multiples, la première étant liée aux temps qui passe, mais aussi aux conditions climatiques telles que les fortes chaleurs, la pluie et le froid. Nous pouvons également déplorer le vandalisme.

Les responsables du Parc Naturel des Bardenas Reales semblent avoir enfin pris conscience du problème puisque la table d’orientation du mirador de la Bardena Blanca vient d’être dotée d’une belle photo panoramique toute neuve.
Il est prévu que les panneaux d’informations détériorés soient tous remplacés durant cette année.

Touristes au mirador de la Bardena Blanca.
Photo : Comunidad de Bardenas

 

 

Fortes chaleurs à venir, soyez prudents !

Des températures élevées et une insolation très importante, voici à quoi vous devrez vous attendre durant les prochains jours.
A compter de demain (27 juillet) les prévisions météorologiques annoncent des températures supérieures à 35 °c à l'ombre pour au moins toute la semaine, avec des sensations thermiques largement supérieures !
Les 40°c seront dépassés, notamment lundi et jeudi, et surtout vendredi où les maximales pourront atteindre les 45°c à l'ombre dans la Bardena Blanca !

Contrairement à ce que l'on pourrait penser il ne s'agit pas là d'une période de canicule, car dans les Bardenas on parle de canicule uniquement si sont relevés plus de trois jours de températures supérieures à 38°c, ce qui ne sera à priori pas le cas. En dessous de cette température nous sommes dans des valeurs hautes mais malgré tout "normales".

 

 

AVIS AUX TOURISTES : Manœuvres militaires !

Des manœuvres militaires réalisées à feu réel auront lieu du 03 au 06 août inclus, de 10h30 à 13h00.
Nous pouvons nous étonner que ce type d'exercice se fasse en plein mois d'août, puisque qu'habituellement aucun avion n'effectue de bombardements et tirs à feu réel en cette période particulièrement touristique.

Bref, l'usage de la piste principale du polygone sera donc perturbé durant ces manœuvres militaires (interdiction temporaire de circuler, tant en véhicule motorisé, qu'à vtt et à pied).
La piste menant au Castildetierra restera totalement libre d'accès.

Nota : Les exercices de tir et de bombardement aériens ont lieu toute l'année mais uniquement avec des munitions d'entrainement. Seuls les exercices à feu réel sont annoncés dans ce site internet en raison, pour l'occasion, de l'interdiction d'utilisation de certaines pistes.

 

 

La frontière espagnole restera ouverte au moins tout l’été, à priori.

Le premier ministre Jean Castex a déclaré samedi dernier (18 juillet) suivre de très près la situation sanitaire en Catalogne, évoquant au passage une possible nouvelle fermeture de la frontière avec l’Espagne.

Il n’en fallait pas plus pour inquiéter le gouvernement espagnol et semer le trouble dans l’esprit des vacanciers, alors qu’en est-il exactement ?

Il est vrai que la Catalogne (au nord-est de l’Espagne, assez loin des Bardenas) connait une importante recrudescence du Covid-19, mais celle-ci semble maintenant sous contrôle grâce à un nouveau plan de confinement à Barcelone, à Lérida et dans quelques autres communes de la région.

La petite phrase du premier ministre français a été reçue comme un électrochoc par le gouvernement espagnol qui se montre très inquiet à l’idée d’une nouvelle fermeture de sa frontière avec le reste de l’Europe. Il faut dire que la situation économique du pays est tout sauf bonne et priver l’Espagne de touristes européens serait catastrophique.

Que les touristes français actuellement en Espagne ou projetant de s’y rendre se rassurent, car il n’existe pour le moment aucun plan de fermeture de la frontière ni aucune instruction ministérielle.
Le premier ministre a fait une mise en garde à l’Espagne, incitant de ce fait ses dirigeants à réagir prestement, et le message sembla avoir été parfaitement reçu.

Conclusion, il est peu probable de voir une fermeture de la frontière durant cet été, ni même après, vous pouvez donc (à priori) partir l’esprit tranquille.

 

 

VIDEOS : Le désert des Bardenas vous attend plus que jamais !

Le coronavirus a mis à rude épreuve de nombreuses professions, parmi lesquelles celles du tourisme. Malgré ces difficultés les professionnels du tourisme des Bardenas sont bien décidés à reconquérir leur clientèle dont plus d’un tiers vient de France.

Le webmaster du présent site internet vient de créer deux courtes vidéos destinées à soutenir le tourisme dans les Bardenas, n’hésitez pas à les visionner, elles vous donneront probablement des envies de voyage !

Visite et découverte du désert des Bardenas Reales.
Locations près du désert des Bardenas.

 

 

AVIS AUX TOURISTES : Port du masque et distanciation physique.

Avant de partir pour les Bardenas il est bon de connaitre les règles sanitaires qui y sont appliquées.

La zone des Bardenas s’étend sur deux régions : La Navarre et l’Aragon.

En Navarre le masque est OBLIGATOIRE dès l’âge de 13 ans sur la voie publique et dans les espaces extérieurs, dans tous les espaces fermés (magasins, banques, …), et dans tous les transports publics et privés (sauf si la totalité des occupants vit à la même adresse).
La distanciation physique est maintenue à 1,5 mètre (contre 1 mètre en France) en même temps que l’obligation du port du masque.

Les règles sanitaires sont identiques en Aragon, hormis que le port du masque est obligatoire à partir de l’âge de 6 ans.

Bien entendu le port du masque n’est pas obligatoire lorsqu’on mange ou quand on boit (restaurants, bars), mais la distanciation physique reste la règle.

Sur le territoire des Bardenas, le port du masque et la distanciation physique ne sont pas obligatoires lors des activités en plein air telles que la randonnée ou le vtt, sauf si vous êtes amené à approcher d’autres personnes ne faisant pas partie de votre groupe.

Port du masque.

Le non-respect de ces règles peut vous coûter une amende de 100 euros.

Prévoyez un petit stock de masques à placer dans vos bagages.

Soyez respectueux des règles citées dans cette article, pour votre sécurité et
pour celle des autres.

 

 

Retour sur l’incendie d’hier.

Ceux qui connaissent la région, ou qui suivent l’actualité des Bardenas par le biais de ce site, savent que la saison des incendies a commencé. Ces incendies sont généralement provoqués soit par la foudre lors des orages, soit par les machines agricoles dont les moteurs surchauffés ne font pas toujours bon ménage avec la végétation sèche.

Et justement, le feu d’hier a été provoqué par une moissonneuse batteuse qui se trouvait dans un champ agricole de la Bardena aragonaise, dans le secteur de Malvecino. Le climat chaud actuel ainsi que la végétation très sèche ont favorisé une propagation rapide des flammes à travers divers champs jusqu’au versant d’une colline recouverte de pins d’Alep, brulant ainsi quelques 150 hectares de cultures et de pinèdes.

Incendie Bardenas.
L'incendie vu depuis un hélicoptère des pompiers.

Les pompiers aragonais sont intervenus avec deux hélicoptères bombardiers d’eau ainsi que deux camions. L’extinction de l’incendie a été rendu difficile en raison d’un vent constant et relativement fort.

L’incendie a été maîtrisé vers 20h00, deux équipes de pompiers sont restées sur place toute la nuit afin de prévenir une éventuelle reprise du feu.

 

 

Un incendie en direct sur la webcam-Bardenas.

webcam.

La webcam-Bardenas peut parfois être bien utile, comme aujourd’hui par exemple.

L’image en direct étant affichée en quasi-permanence sur l’un de ses écrans d'ordinateur, le webmaster du présent site internet a été témoin d’un début d’incendie ce jour (15 juillet) à 17h46.

Cet incendie est localisé derrière le Rallon, dans la Bardena aragonaise, et plus précisément dans la zone de Malvecino.

A l’heure où sont écrites ces quelques lignes (18h30) l’incendie est toujours très actif.
Les gardes du Parc Naturel viennent de se rendre sur place et ont déclaré qu’il s’agit d’un feu de pinède sur le versant d’une colline. Les pompiers ont également été prévenus.

incendie-1
Zoom sur l'image, en haut à 17h50, en bas à 18h02.
Incendie-2

 

 

Un nouvel astre du matin.

Elle a été nommée C/2020F3 par les astronomes, mais elle est populairement connue sous le nom de comète de Néowise.

Comète dans le ciel des Bardenas.

Il est d’ordinaire assez difficile de voir une comète à l’œil nu mais en ce qui concerne Neowise c’est différent, elle est exceptionnellement lumineuse de sorte qu’il est très facile de la voir sans instruments optiques.
Cette comète fait actuellement son spectacle chaque matin peu avant le lever du soleil. Pour l’observer il faut porter le regard en direction du nord-est, juste au-dessus de l’horizon, et pour jouir pleinement du spectacle il peut être utile d’avoir à disposition une paire de jumelles.

L’astre sera au plus proche de la terre le 23 juillet prochain, à une distance de 0,69 UA (103 222 530 km). Ensuite Neowise disparaitra progressivement pour retourner vers les confins de notre système solaire et ne reviendra pas avant 6 800 ans.

La comète Neowise a été découverte en mars dernier par un télescope américain qui lui donna son nom.

 

A gauche, gros plan sur la tête de la comète.
Photo réalisée à l’aide d’un télescope par Ceravolo (Canada).

 

 

La nouvelle webcam-Bardenas est installée.

Nous l’attendions depuis longtemps, et elle est enfin arrivée.
Cette nouvelle webcam destinée à remplacer la précédente a été installée ce matin (dimanche 05 juillet) et est pleinement fonctionnelle. Vous remarquerez toutefois que la qualité d’image n’est pas à la hauteur de nos attentes, ce qui est plutôt décevant.

La webcam est orientée de même façon que l’ancienne mais offre une vue plus large (grand angle), ce qui n’est pas l’idéal pour pouvoir observer les reliefs éloignés. Nous réfléchissons actuellement à résoudre ce problème.

Bref, même si la qualité n’est pas au top du top, c’est toujours mieux que rien.
Nous avons une fenêtre ouverte sur les Bardenas, et ça ce n’est pas rien !

Il est possible que l'image n'apparaisse pas sous Google Chrome, veuillez alors cliquer ici.

 

 

 

Une pleine lune spectaculaire.

Hier soir (04 juillet) c’est une pleine lune spectaculaire qui s’est levée sur les Bardenas.
L’astre nocturne est apparu tout près du massif du Rallon et a illuminé les Bardenas toute la nuit, tel un énorme phare suspendu dans le ciel.
Simplement superbe.

Nous devons cette belle photo à notre ami bardenero José Maria Samanes.

Pleine lune dans le désert des Badenas.

 

 

Transhumance vers les Pyrénées.

Après plusieurs mois passés dans les Bardenas, accomplissant ainsi un rite ancestral, de nombreux troupeaux ovins entament actuellement leur retour vers les vallées pyrénéennes de Roncal et de Salazar.
Les Bardenas, si vertes depuis l’automne dernier, sont devenues sèches et poussiéreuses et n’offrent plus de conditions de pâture satisfaisantes pour les brebis. Il est donc grand temps de retrouver les luxuriants herbages des Pyrénées.

Où qu’ils se trouvent dans les Bardenas, les bergers et leurs brebis doivent emprunter les cañadas, ces fameux chemins de transhumance qui relient le territoire bardenero aux différentes communes navarraises qui y bénéficient d’un droit de pâture. La Cañada Real de los Roncaleses est la plus réputée puisque traversant les Bardenas du sud au nord et conduisant droit vers la vallée de Roncal, dans les Pyrénées. Rejoindre cette vallée représente un périple de six jours de marche au cours duquel sont parcourus près de 140 km. L’itinéraire est toujours le même, tantôt tracé en pleine nature à travers monts et plaines, tantôt en empruntant des routes asphaltées et en traversant quelques villages (la loi autorise les bergers et leur bétail à utiliser la moitié de la largeur de ces routes).

Bardenas, direction les Pyrénées.
Départ depuis les Bardenas, direction les Pyrénées (photos de Kukula).
Dans la Bardena Blanca Alta.
Dans un barranco.
Ci-dessous, toujours dans les Bardenas (photo de Frédéric Moncoqut).
Transhumance Bardenas-Pyrénées.

Cette transhumance offre aux bergers un confort très rudimentaire, les repas sont brefs et sommaires, les longues journées sont rythmées par le pas lent du bétail, et les nuits se passent à la belle étoile auprès d’un feu de camp. Pour rompre l'ennui et faciliter le travail, il est fréquent que quelques bergers s’associent afin de conduire leurs troupeaux en commun.

Les brebis resteront ainsi tout l’été dans les alpages pyrénéens, elles reviendront dans les Bardenas en septembre afin d’échapper aux neiges hivernales de la montagne.

En savoir plus sur le sujet.

 

 

Le tourisme redémarre, les français sont très attendus.

Vous souhaitez partir en vacances mais les villes et les plages surpeuplées ne vous inspirent pas confiance ?
Il est clair que le covid-19 reste dans tous les esprits, alors optez pour les grands espaces sauvages et désertiques, loin des foules !

Pour votre grand retour dans les Bardenas les professionnels du tourisme sont tous mobilisés et vous réserveront le meilleur accueil qui soit dans des conditions sanitaires optimales et conformes aux directives du gouvernement espagnol. Vous pouvez donc réserver en toute confiance, dès maintenant, vos locations et contacter les agences de tourisme locales.

 

 

FRONTIERE OUVERTE DEPUIS CE MATIN !!!

21/06/2020 : La frontière franco-espagnole a rouvert ce matin à 00h00. Il est donc de nouveau possible d’entrer et de circuler librement en Espagne sans limitation de distance et sans mise en quarantaine.

Frontière.

Soyez les bienvenus en Espagne, les Bardenas vous attendent !

Nota : Comme en France, l’Espagne impose plus que jamais les gestes barrières élémentaires : le port du masque est obligatoire dans les lieux fermés et à l’air libre lorsqu’il n’est pas possible de maintenir une distance de sécurité de 1,5 m avec les autres. L’abstention des contacts physiques (serrage de main, embrassades, …) reste bien entendu la règle dans tout le pays.

 

 

Le site et son webmaster mentionnés dans un journal espagnol.

Le très réputé journal espagnol La Vanguardia a publié hier (18 juin) un article ayant pour thème le Castildetierra des Bardenas Reales agrémenté d’une photographie de Frédéric Moncoqut (webmaster du présent site internet).
Frédéric Moncoqut est donc cité dans cet article où il fait deux courts commentaires, et sont également mentionnés son site www.bardenas-reales.net et son Facebook « Noticias de las Bardenas ».

La Vanguardia - Désert des Bardenas.

Vous pouvez lire la version numérique en cliquant ici.

 

 

Les touristes français pourront se rendre en Espagne dès le 21 juin.

15/06/2020 : Le Premier Ministre espagnol Pedro Sánchez a annoncé ce matin l’ouverture de la frontière avec la France pour le 21 juin au lieu du 1er juillet.

Vous pouvez commencer à préparer votre sac à dos, le désert des Bardenas vous attend !

Nota : La raison de cette ouverture anticipée est certainement d’ordre économique, le gouvernement espagnol craignant probablement que les touristes européens ne partent massivement vers d’autres horizons, notamment vers les plages françaises ou italiennes.
Cette annonce faite à 17 jours de la date initialement prévue offre ainsi un peu de temps à de nombreux touristes européens pour organiser leurs voyages en terre ibérique.

 

 

Une table d’orientation devenue illisible.

Il y a huit ans le Parc Naturel des Bardenas Reales s’est doté d’un point d’observation touristique situé à proximité du Centre d’Informations de los Aguilares. Agréablement aménagé, ce point d’observation permet d’embrasser d’un seul regard toute la Bardena Blanca, la zone la plus aride et la plus spectaculaire des Bardenas. Divers panneaux d’informations ont été installés en ce lieu, parmi lesquels une large table d’orientation permettant de donner un nom aux reliefs qui s’offrent aux visiteurs.

Table d'orientation du désert des Bardenas Reales.

Cette belle et très utile table d’orientation a gravement souffert du temps qui passe.
L’alternance de fortes chaleurs, de froid et de pluies a craquelé et noirci cette photo panoramique qui est depuis quelques mois totalement inutilisable.

La table d'orientation aujourd'hui.

Sur le Facebook espagnol du présent site internet un habitant d’Arguedas déclare avec consternation : « La Comunidad préfère gaspiller de l’argent dans des panneaux d’interdictions plutôt que d’entretenir des panneaux d’informations ! »
Un autre, de Tudela, écrit avec colère : « Il n’y a donc pas d’argent dans la Comunidad de Bardenas pour ces choses-là ????? », « Surement pour dépenser plus d’argent pour n’importe quelle autre connerie, c’est sûr !!! »

Bref, les commentaires vont bon train et il est clair que cette table d’orientation est indigne d’un Parc Naturel. Espérons que la Comunidad de Bardenas Reales remplacera cette photographie très rapidement, avant l’arrivée des touristes.

- ------ -

Toujours dans les Bardenas, mais plus au sud.
La belle route de Sancho Abarca (Bardena aragonaise) a été inaugurée le 1 er mars 2020. Ce jour-là une plaque commémorative a été déposée en grande pompe en présence de divers élus parmi lesquels le maire de Tauste.

Détail.


Voici à quoi ressemble cette plaque aujourd’hui, à peine 3 mois et demi plus tard.

La plaque.

La pluie a fait son œuvre sur ce métal qui est tout sauf inoxydable, la rouille a recouvert la totalité du support et va même jusqu’à tacher de façon irréversible la plaque commémorative.
L’impact sur le tourisme est sans conséquences, mais reconnaissons tout de même que ça ne fait pas sérieux.

 

 

Le désert des Bardenas enfin ouvert au tourisme !

25/05/2020 : Très bonne nouvelle !
Il y a eu quelques jours d’incertitudes et de doutes, en grande partie en raison des annonces obscures et incohérentes du directeur du Parc Naturel des Bardenas Reales, mais tout est enfin rentré dans l’ordre.

C’est donc officiel : Les touristes et randonneurs espagnols sont autorisés à revenir dans les Bardenas à compter d’aujourd’hui, pour les français ce sera dès l’ouverture de la frontière prévue pour le 1er juillet !

Préparez vos sacs à dos et vos itinéraires de randonnées, les Bardenas vous attendent !

Ouverture du Parc Naturel des Bardenas Reales.

 

 

Réouverture des frontières, ça sent bon les vacances en Espagne !

23/05/2020 : Le Premier Ministre espagnol Pedro Sanchez vient d’annoncer que les touristes étrangers (donc français) pourront revenir en Espagne à partir du mois de juillet, sans préciser dans quelles conditions.

Il semblerait que le poids économique que représente le tourisme ait décidé le gouvernement espagnol à prendre cette décision.

Il est toutefois possible que certains sites touristiques restent fermés au tourisme pendant encore quelques temps. Pour ce qui est des Bardenas nous ne disposons pour le moment d’aucune information sérieuse. Donc, affaire à suivre dans le présent site internet.

 

 

Fêtes, manifestations, tourisme, … cette année tout est chamboulé.

Cela ne surprendra personne mais c’est dorénavant officiel, en raison de la crise sanitaire liée au Coronavirus la quasi-totalité des festivités programmées cette année dans les villes et villages espagnols ont été annulées. Cela comprend les fêtes populaires du genre fêtes foraines mais aussi les fêtes religieuses pourtant sacrées aux yeux des espagnols, parmi lesquelles les romerias.

Les manifestations rassemblant un grand nombre de personnes sont également interdites, la célèbre course VTT Extreme Bardenas ainsi que la Marche Anti-Polygone de Tir de la Bardena Blanca n’auront donc pas lieu cette année.

Depuis le début de la crise seuls les agriculteurs et les éleveurs de bétail étaient autorisés à pénétrer sur le territoire des Bardenas Reales, dorénavant certains professionnels du tourisme peuvent y amener leurs clients (sous conditions) et les professionnels de l’audiovisuel (photos, vidéos, spots publicitaires, TV, cinéma, etc) peuvent y reprendre leurs activités.
Pour le moment les touristes et randonneurs non accompagnés d’un guide professionnel ne sont pas autorisés à se rendre dans les Bardenas. Le présent site internet vous informera de l’évolution de la situation, notamment en ce qui concerne la réouverture de la frontière espagnole et l’autorisation d’accès aux Bardenas.

 

 

Une orchidée souriante.

Au printemps de chaque année les Bardenas se métamorphosent en un vaste et verdoyant éden fleuri, le contraste avec l’aride désert que nous connaissons s’avère alors saisissant.

Le bardenero Jose Maria Samanes parcourt régulièrement ces étendues sauvages, et même en cette période de confinement ses activités d’agriculteur l’autorisent à se rendre presque quotidiennement dans les Bardenas et de profiter ainsi de cette belle nature.

Voici une photographie prise aujourd’hui par Jose Maria, il s’agit d’une surprenante orchidée dont l’aspect fait penser à un petit personnage souriant tout droit sorti de l’univers Disney.
Son nom est Ophrys Apifera, elle est également nommée Orchidée abeille d’Europe.

La nature est vraiment surprenante.

Orchidée des Bardenas.

Orchidée Abeille d'Europe.
Ophrys Apifera.

 

 

Changement de webcam.

Peut-être l’avez-vous remarqué, l’image de la webcam-Bardenas est figée depuis aujourd’hui 12h26 (12 mai). Sur l’image nous voyons trois énormes doigts qui semblent vouloir s’emparer de la caméra, et c’est bien ce qui est arrivé.

Depuis quelques temps la qualité d’image de cette webcam s’est beaucoup dégradée, il a donc été décidé de la retirer dès aujourd’hui et de la remplacer très prochainement par une webcam plus performante.

Image webcam Bardenas

 

 

Réouverture de la frontière avec l’Espagne, où en est-on ?

08/05/2020 : Alors que les mesures de déconfinement sont en route dans tous les pays européens la question des frontières intra-européennes se pose, et en ce qui nous concerne la possibilité ou non de nous rendre en Espagne durant cet été.

Pour résumer voici ce qu’on peut en dire aujourd’hui :
Hier le premier ministre Edouard Philippe a annoncé une possible réouverture des frontières le 15 juin prochain.
Pour sa part l’Espagne envisage de prolonger la fermeture de sa frontière avec la France jusqu’en octobre, mais, toujours selon le gouvernement espagnol, si un accord d’harmonie européenne est trouvé la réouverture pourrait se faire avant l’été (sous quelles conditions ? cela n’est pas précisé).
Il est clair que l’économie touristique pèsera lourd dans cette prise de décision, mais tout dépendra surtout de l’évolution épidémiologique des pays concernés.

 

 

Un nouveau site sur la région aragonaise.

Le webmaster vous présente son nouveau site internet dont le thème porte sur une région bien connue de la plupart des passionnés des Bardenas : L’Aragon.

Pub Aragon

Ce site est une véritable invitation au voyage dans l’une des plus belles et des plus singulières régions d’Espagne, une région fascinante où la nature, l’art et l’histoire se confondent avec harmonie et générosité.

Si vous avez apprécié les PDF culturels et de randonnées sur les Bardenas, sachez que le site www.aragon-tourisme-decouverte.fr en propose lui aussi, 8, comme autant de guides de tourisme à télécharger et à imprimer, puis à placer dans votre sac de voyage.

Entre montagnes et déserts, autrefois peuplée de celtibères, de wisigoths, de romains, de musulmans et de chrétiens, l’Aragon est incontestablement une terre de nature et de culture, une terre à découvrir avec passion et qui restera assurément gravée dans votre mémoire.

Soyez les bienvenus en Aragon.

 

 

Un désert fleuri et verdoyant.

Après les abondantes pluies du mois d’avril les Bardenas Reales ressemblent plus à un jardin d’éden qu’à un désert aride et inhospitalier.

En cette saison nous assistons à un éveil somptueux de la nature, les plaines et les collines se couvrent de verdure et de nombreuses variétés de fleurs apparaissent comme par enchantement.

Le printemps est aussi propice à la reproduction et aux naissances animales, et nul doute qu’avec le confinement des hommes la faune sera cette année plus abondante que jamais.

Seuls quelques privilégiés peuvent actuellement profiter de ces somptueux paysages, des paysages éphémères qui laisseront bientôt place à un désert chaud, sec et poussiéreux … lui aussi tout aussi majestueux.

Image 12
Image 11
Image 10
Image 9
Image 8
Image 7
Bardenas vertes
Image 6
Image 5
Image 4
Image 3
Image 2
Image 1

Photos : Frédéric Moncoqut

 

 

Une étrange construction.

Dans les Bardenas les journées ensoleillées sont toujours propices aux escapades et aux flâneries, même en plein hiver.

Ce jour-là nous nous aventurons en 4x4, José Maria et moi, dans les environs de la Réserve Naturelle du Vedado de Eguaras. Pour mieux apprécier la vue nous décidons de contourner le site par l’ouest puis, avant d’atteindre le plateau de la Bardena del Plano, nous stoppons le véhicule et mettons pied à terre.
Nous poursuivons notre promenade ainsi, en marchant et en discutant de choses et d’autres.

Une vingtaine de minutes plus tard nous tombons nez à nez avec quelque chose de totalement inattendu : Une construction comme nous n’en avions jamais vu dans les Bardenas.
Cliquez ici pour lire la suite.

Une étrange construction dans le désert des Bardenas

 

 

Une sortie qui va lui coûter cher.

Dimanche dernier (12 avril) un homme a été interpellé par la Seprona de la Guardia Civil alors qu’il chassait la perdrix avec son chien dans la Bardena del Plano.
Cet habitant du village de Villafranca (situé à 20 km de là) aura à répondre de plusieurs chefs d’inculpation : Chasse sans autorisation sur le territoire des Bardenas Reales, défaut de permis de chasse, chasse d’une espèce dont la chasse est actuellement interdite, et non-respect du confinement imposé par décret Royal (pour cause de coronavirus).

 

 

Une pierre énigmatique.

Le ciel est légèrement couvert, non pluvieux, et la température est plutôt agréable pour la saison.

Ce soir-là, je décide de me rendre dans un endroit dont mon ami José Maria Samanes m’avait parlé quelques jours auparavant.
Je roule dans un premier temps sur l’une des principales pistes de la Blanca, puis je bifurque pour emprunter une étroite et mauvaise piste. Les trous, les bosses et les ornières ralentissent fortement ma progression, mon 4x4 saute comme un cabri mais j’arrive malgré tout à destination avant la tombée de la nuit.
Là, je m’arrête et coupe le moteur.

Je poursuis à pied sur un peu moins d’une centaine de mètres jusqu’à atteindre mon objectif …
Cliquez ici pour lire la suite.

Frédéric Moncoqut, dans le désert des Bardenas.

 

 

Un jeu-photos pour gagner 2 nuits gratuites près des Bardenas.

Cuevas Bardeneras.

En ces temps de confinement l'hôtel troglodyte Bardeneras lance un jeu-photos sur l’une de ses pages Facebook. Ce jeu est destiné à tous, espagnols comme français !

Quel en est la règle ?
Vous devez poster une ou plusieurs photos sur VOTRE Facebook (ou sur Instagram) en écrivant les commentaires de votre choix ainsi que les hashtags suivants :
# bardenasrealesdenavarra
# Jeresteàlamaison
# rêverdebardenas
Ensuite, mettez cette photo en partage avec cette page Facebook.

Les photos choisies doivent avoir impérativement été prises dans les Bardenas et une ou plusieurs personnes doivent y apparaitre.

A la fin de confinement, un tirage au sort sera effectué parmi toutes les photos reçues.
Le vainqueur gagnera 2 nuits gratuites (week-end) pour 4 personnes dans l’un des logements Bardeneras, situé à Valtierra.
Pour en savoir plus sur cet hôtel troglodyte, veuillez cliquer ici.

 

Important : Les hashtags doivent impérativement être mentionnés pour chaque envoie de photo(s).
Pour les français :
#bardenasrealesdenavarra #Jeresteàlamaison #rêverdebardenas
Pour les espagnols :
#bardenasrealesdenavarra #yomequedoencasa #soñandobardenas

 

 

Vinos bardeneros.

En 2017 nous avions parlé d’un vin navarrais produit à partir de vignes proches des Bardenas. Bien que peu féru d’œnologie, le webmaster du présent site internet a pensé qu’il serait peut-être bon de revenir sur le sujet, cela pouvant intéresser un petit nombre de touristes.

Vins des Bardenas.

 

Commençons par BARDEA, un vin déjà présenté dans ce site.
Il s’agit d’un vin rouge issu de l’agriculture biologique, sans grande prétention mais malgré tout très apprécié pour son goût doux et fruité.
Ce vin est produit en Navarre dans la Bodega Quaderma, à Iguzquiza (proche d’Estella), mais les vignes dont il est issu se situent sur la Sierra del Yugo à proximité d’Arguedas et de Valtierra.
Cette sierra jouxtant elle-même le territoire des Bardenas Reales, ce vin peut donc être qualifié de Vin Bardenero.
Les bouteilles BARDEA sont en vente à l’accueil de l’hôtel troglodyte Bardeneras à Valtierra, dans le magasin de souvenirs Dezerto Bardenas à Arguedas, et dans certains magasins alimentaires proches des Bardenas. Le prix de la bouteille tourne autour de 4 €.

 

DESIERTO DE AZUL Y GARANZA est un vin rouge navarrais de cépage Cabernet Sauvignon au goût puissant, fruité et terreux. Il s’agit d’un vin savoureux et de qualité.
Produit à Carcastillo par la Bodega Azul y Garanza, ce vin est issu d’une unique parcelle de vignes située à proximité de la Bardena del Plano (nord des Bardenas). Cela en fait donc un Vin Bardenero.
Ce vin est élevé durant 15 mois dans des barriques de chêne français de 300 litres.
Les bouteilles DESIERTO DE AZUL Y GARANZA sont en vente chez le producteur, dans certains commerces alimentaires, et occasionnellement sur internet via des sites spécialisés.
Le prix de la bouteille tourne autour de 35 €.

 

 

Les militaires du polygone de tir entrent dans la lutte contre le Covid-19.

Ce matin (01/04/20) à 10h00, le maire de Tudela s'est entretenu avec le Colonel José Francisco Briones Ruiz, chef de la caserne du Polygone de tir des Bardenas.
Lors de cette entrevue il a été décidé que les militaires qui travaillent dans cette caserne (une centaine) se mettront dès demain à la disposition de la municipalité de Tudela pour des tâches de nettoyage et de désinfection ainsi que pour prêter main-forte aux forces de l'ordre et aux militaires déjà en place.

 

 

Totalement inattendu, il neige !

Ce matin (31 mars) nous nous réveillons avec une agréable surprise, il neige dans les Bardenas !

Les services météo espagnols avaient bien annoncé une chute des températures, mais des neiges en plaine n’étaient pas prévues, d’où la surprise.
Bien sûr l’épaisseur de ce manteau neigeux est peu importante, mais cela suffit à transformer le paysage.

Neige dans les Bardenas.
Capture d'image provenant de la webcam de José Maria Samanes, placée à seulement 2 km des Bardenas
(voir l'article précédent).
Cette image a été prise en milieu de journée, donc tardivement.
Au lever du jour le paysage était presque totalement blanc.

En raison du confinement que nous devons tous respecter, il est impossible de se rendre dans les Bardenas afin de contempler une Bardena Blanca plus blanche que jamais. Toutefois quelques rares personnes sont autorisées à s'y rendre, seules et de manière occasionnelle.
José Maria Samanes et César Gurría Guerra sont de celles-là, ils sont professionnels du tourisme mais aussi dans le cas présent agriculteur et éleveur. Quelques-unes de leurs photos prises ce matin vous sont présentées à la fin de cet article.

Arguedas.
Valtierra.
Arguedas et Valtierra, tôt ce matin (photos de K.Pardo Cuartero et V.Montori Mateo)
.
Cabanillas
Ici, non loin de l'extrémité sud des Bardenas (photo prise par un berger de Cabanillas)

Il est peu probable qu’il neige à nouveau dans la journée, alors profitez bien de cette vue car demain matin ces neiges auront disparu, remplacées par la pluie.

photo 1
photo 2
photo 3
photo 4
Photos de José Maria Samanes (Bardenas Aventure) et de César Gurría Guerra (Bardenas Tour).
photo 5

 

 

Et pendant ce temps-là dans les Bardenas ...

Tout est calme, très calme.
Rien ne bouge, et le seul bruit que l’on puisse entendre c'est celui du vent, … rien d’autre.

En attendant le retour des touristes et des randonneurs, à priori pas avant juin, les Bardenas sont intégralement restituées à la nature. Les renards et les vautours n’en reviennent toujours pas.

Bref, puisque nous sommes tous confinés à domicile le webmaster vous propose d’ouvrir une fenêtre sur les Bardenas, histoire de s’évader un peu.

Cette vue provient d’une webcam positionnée sur le toit de la maison de notre ami bardenero José Maria Samanes, à 2 km des Bardenas.

 

C'est du direct !
L'image est réactualisable toutes les 2mn30s et il faut le faire manuellement. Cette webcam fonctionne de 06h30 à 22h58.

Si l'image ne s'affiche pas, ou que l'heure et la date restent figées durablement, cela signifie que la webcam a temporairement perdu son signal wifi.

Il est possible que l'image n'apparaisse pas sous Google Chrome, veuillez alors cliquer ici.

Les premiers reliefs importants que nous voyons sont ceux d'Aguilares, là où se situe le Centre d’Informations Touristique.
Beaucoup plus loin à l’horizon, de gauche à droite, nous pouvons distinguer les reliefs de las Cortinas, de la Pisquerra, du Rallon et de la Ralla, et enfin ceux d’el Mesalobar. Notons que ces reliefs sont plus facilement observables en fin de journée.
Comme vous pouvez le constater le printemps a transformé les Bardenas en un désert verdoyant, ce n’est que temporaire car dès juin la sécheresse et la chaleur auront à nouveau jauni le paysage.

Webcam Bardenas.
Lever de soleil sur le désert.
Lever de soleil sur les Bardenas.

Les points forts sont le lever de soleil, l’évolution des nuages dans le ciel, l’apparition occasionnelle de brumes, de brouillards, de pluie, ou même de neige. Vous pourrez aussi contempler les superbes changements de couleurs des reliefs en soirée lors du coucher du soleil, ainsi que l'évolution de la végétation selon les saisons.

Pour agrandir l'image et pour l'actualiser, veuillez cliquer ici.

 

 

Les Bardenas toujours aussi désertes, les rues des villes et villages presque autant.

25/03/2020 : Pour le moment rien de neuf dans l’actualité des Bardenas, aussi, histoire de publier quelque chose dans ce site dirigeons-nous vers les villages proches pour voir l’ambiance qui y règne.

Et bien à bien y regarder c’est comme en France, la population est confinée à domicile avec la stricte interdiction de sortir si ce n’est pour raisons prévues par le gouvernement espagnol.

Au début du confinement, comme en France, les foules se sont jetées dans les supermarchés afin de s’approvisionner en produits de premières nécessitées, et comme en France il y a eu cette étrange et ridicule razzia des papiers toilettes, allez comprendre …

Actuellement les conditions de confinement sont plus strictes qu’en France, mais les gens semblent s’en accommoder … par la force des choses, et probablement sont-ils plus disciplinés que les français.

Pour ce qui est de faire respecter le confinement, la Police et la Garde civile patrouillent en permanence dans toutes les agglomérations, en voiture, à moto et à pied.
Depuis quelques jours l’armée de terre est venue prêter main-forte aux forces de l’ordre, c’est pourquoi nous pouvons voir des soldats et des véhicules militaires dans la plupart des villes et villages.

Présence militaire.

Autre pays, autres stratégies, l’Espagne a décidé de désinfecter ses rues, son mobilier urbain et les zones d’entrée des magasins alimentaires. Pour cela les agriculteurs sont mis à contribution ; avec leurs tracteurs ils répandent jours et nuits, partout où cela est nécessaire, un produit sensé détruire le covid-19.
Il faut souligner le courage et le bénévolat de ces hommes qui, à d’autres occasions, n’hésitent jamais à prêter main forte aux pompiers lorsqu’il s’agit de lutter contre des incendies de forêts. Cela, nous avons pu le constater à maintes reprises dans ce site internet.

Agriculteurs dans les rues de Tudela.

Le monde s’étonne de la stupéfiante vitesse de propagation du covid-19 en Italie et en Espagne, la Chine pourtant foyer du coronavirus n’a à aucun moment connu une aussi rapide contamination de sa population. Des spécialistes médicaux chinois venus en renfort dans ces deux pays ont rapidement compris la cause : Fidèles à leurs traditions latines, les italiens et les espagnols occupent leur temps en discutant et en chantant à tue-tête depuis leurs balcons, une partie de la transmission du virus se ferait ainsi, le dessin ci-dessous parle mieux que les mots.

Un dessin parle mieux que les mots.

 

 

Les Bardenas, véritablement un désert.

21/03/2020 : Aujourd’hui en milieu de journée, la police régionale de Navarre a fait une visite de contrôle dans la Bardena Blanca, l’objectif étant de s’assurer que personne n’ait bravé l’interdiction d’entrée dans le Parc Naturel.

Il a été constaté que les pistes touristiques sont totalement vides de véhicules, aucun autochtone espagnol, aucun touriste, et bien sûr aucun randonneur à signaler.

Les Bardenas n’ont pas connu une telle tranquillité depuis plus de cinquante ans.

Police en patrouille dans le désert des Bardenas.

 

 

Allez ! Positivons !

Nous avons eu en quelques jours un sacré lot de mauvaises nouvelles alors pour rompre cette ambiance morose le webmaster du site vous propose une vidéo joyeuse et dynamique.

Et même si elle ne finit pas très bien, qu’importe ! la musique est sacrément entrainante !

 

Ce clip a été tourné dans la Bardena Blanca (Castildetierra) et dans la Negra (Fraile Alto).

 

 

Fermeture de la frontière France-Espagne.

17/03/2020 : De nombreux pays s'y mettent à travers le monde et l'Espagne vient de franchir le pas : Toutes ses frontières terrestres sont dorénavant fermées jusqu'à nouvel ordre.

Seuls les citoyens espagnols, les étrangers résidant en Espagne et les travailleurs frontaliers sont autorisés à entrer sur le territoire.
Pour le moment cette mesure ne concerne pas le transport des marchandises.

 

 

AVIS AUX TOURISTES

16/03/2020. Cet article vient compléter le précédent.
Le tourisme et la randonnée sont temporairement interdits dans les Bardenas, mais pas que.
Tout le territoire espagnol est dorénavant concerné.

Deuxième pays européen le plus touché par le coronavirus après l’Italie, l’Espagne vient de proclamer l’état d’urgence et prend provisoirement le contrôle de ses régions autonomes.

A compter d’aujourd’hui 46 millions d’espagnols sont confinés à leur domicile avec la stricte interdiction d’en sortir, à quelques exceptions près : Aller à son travail et en revenir, se rendre dans des magasins d’alimentation, dans les pharmacies, aux urgences ou chez le docteur, aller à la banque, et être indispensable auprès d’une personne dépendante. Pour le reste c’est interdiction totale de circuler dans les rues que ce soit à pied ou à bord d’un véhicule, et les forces de l’ordre y veillent activement.

Comme en France les commerces non essentiels, les écoles, les établissements sportifs, les musées et les cinémas ont été fermés pour une durée indéterminée sur tout le territoire.

Bien entendu le présent site internet vous informera de l’évolution de la situation et des possibilités de retour dans les Bardenas pour les touristes et randonneurs.

 

 

IMPORTANT - AVIS AUX TOURISTES et RANDONNEURS.

Bardenas Reales

15/03/2020. Dans le cadre du protocole d'action contre la propagation du virus Covid-19 (coronavirus) et conformément aux directives émises par le gouvernement espagnol, l'accès touristique au Parc Naturel des Bardenas Reales est fermé jusqu'à nouvel ordre à compter du dimanche 15 mars.

L'accès n'est autorisé que pour les activités traditionnelles autorisées (bergers, agriculteurs, militaires, personnel du Parc Naturel).

Le présent site internet vous informera de la réouverture du Parc Naturel des Bardenas Reales dès qu'elle sera effective.
Dans l'attente le site reste actif et poursuit ses mises à jour régulières.

 

 

La piste du polygone en travaux.

La piste du polygone de tir sera partiellement fermée sur divers tronçons pour cause de travaux.
Des panneaux seront quotidiennement placés à chaques extrémités des tronçons concernés.
Les travaux débuteront de l'aube à 14h00, la circulation des véhicules et des personnes sera libre pour le reste de la journée.

- Du 16 au 20 mars, de 08h à 14h : Tronçon allant de la caserne militaire à la Cruceta (en marron sur la carte).

- Le 12 mars, jusqu’à 14h : De la caserne militaire à Cortinillas (en orange).

- Le 13 mars, jusqu’à 14h : De Cortinillas à Castildetierra (en bleu).

 

Carte des travaux Bardenas.

 

 

Javierada, les services de secours sur le qui-vive dans les Bardenas.

Durant cette semaine s’est déroulée la Javierada, une longue marche traditionnelle, sorte de pèlerinage qui conduit des milliers de navarrais vers le château de Javier (au nord-est de la Navarre).

Les participants viennent de toute la région, pour le plus grand nombre à pied mais aussi pour quelques-uns à cheval ou à bicyclette. Les itinéraires choisis vont toujours au plus court, par routes, mais très souvent par pistes de terres à travers plaines, collines, montagnes et … désert.

En cette période nous pouvons donc voir des centaines de navarrais traverser les Bardenas par petits groupes, et inutile de préciser qu’à cette occasion les services de secours sont sur le qui-vive.

Javierada dans les Bardenas.
Photos : Urgel Langarita

Installés sur des postes relais la Croix-Rouge et la Protection Civile de Tudela sont intervenus 94 fois auprès des pèlerins, généralement pour des problèmes bénins (cloques aux pieds, massages et autres soins médicaux).
Deux marcheurs souffrant d’entorse ont également été pris en charge.

Vendredi dernier (06 mars) les secours sont intervenus auprès d’un marcheur dans la zone de la Bardena d’El Plano. Ce dernier souffrait de deux profondes incisions sur deux doigts après avoir fait une chute, il a été conduit en ambulance vers le Centre de Santé de Carcastillo.
La Guardia Civil et la Police régionale ont également été sollicitées dans cette même zone afin de retrouver un groupe de 30 pèlerins égaré.
Il est très facile de se perdre dans la Bardena d’El Plano, vaste zone particulièrement plane et sans repères pour s’orienter. De plus les pistes s’entrecroisent ici de façon labyrinthique, ce qui ne laissent guère de chances de retrouver son chemin.
Le groupe a finalement été retrouvé sans autres incidents à déplorer.

 

 

Inauguration de la route du Sanctuaire de Sancho Abarca.

Inauguration par le maire de Tauste.

L’inauguration de la route de Sancho Abarca a eu lieu dimanche dernier (1° mars) en présence du maire de Tauste, bourgade dont dépend le sanctuaire.

Comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessous, la route en question est dorénavant terminée, sécurisée et donc pleinement fonctionnelle (pour plus d'infos sur le sujet, voir l’article en bas).

 

Nouvelle route de Sancho Abarca.

 

 

La piste de Sancho Abarca enfin asphaltée.

C’est fait, la totalité de la voie d’accès au Sanctuaire de Sancho Abarca (Bardena aragonaise) est asphaltée. Cela comprend la partie auparavant très dégradée qui partait de la route CHE-1501 jusqu’au canal, puis la longue piste de terre qui montait jusqu’au sanctuaire.

Dorénavant plus aisément accessible pour bon nombre de véhicules, notamment pour les camping-cars, le site va probablement voir sa fréquentation touristique augmenter, ce qui est une bonne chose pour l’hôtel situé sur place.

Plus accessible oui, mais certains regretteront l’ancienne piste qui assurait un certain isolement au site, l’esprit « aventure » n’est plus.

Cette route sera inaugurée sur la place du Sanctuaire de Sancho Abarca le dimanche 01 mars à 12h00.

Vers la canal.
La montée au sanctuaire.
Arrivée au Sanctuaire.
Photos : R.Blanco

 

 

AVIS AUX TOURISTES : Manœuvres militaires !

Des manœuvres militaires réalisées à feu réel auront lieu durant les 05 et 09 mars, de 09h30 à 13h30.
Le 10 mars sera une journée alternative au cas où certains exercices militaires n'auraient pas pu être effectués pour X raisons.

L'usage de la piste principale du polygone sera donc perturbé durant ces manœuvres militaires (interdiction temporaire de circuler, tant en véhicule motorisé, qu'à vtt et à pied).
La piste menant au Castildetierra restera totalement libre d'accès.

Nota : Les exercices de tir et de bombardement aériens ont lieu toute l'année mais uniquement avec des munitions d'entrainement. Seuls les exercices à feu réel sont annoncés dans ce site internet en raison, pour l'occasion, de l'interdiction d'utilisation de certaines pistes.

Carte du polygone de tir des Bardenas.

 

 

 

 

 

 

 

 

Carte : F.Moncoqut

En Rouge : Pistes interdites à la circulation durant les jours et horaires mentionnés plus haut..
 
En vert : Pistes libres d'accès.
 
La flèche bleue représente la trajectoire des avions de chasse, et l'étoile rouge désigne la zone où sont effectués les bombardements.
 

 

 

Que fait cet avion ici ?!!!

Hier après-midi (21 février) un avion inhabituel, jaune et rouge, a survolé les Bardenas en direction du polygone de tir pour y larguer … de l’eau.

Il s’agissait d’un canadair, appareil conçu pour combattre les incendies de forêt, et sa présence dans le ciel bardenero n’a bien-sûr aucun rapport avec les manœuvres militaires de cette semaine (voir article plus bas).

Qu’un bombardier d’eau intervienne dans la Bardena Blanca est une première, c’est du jamais vu, et les risques d’incendie dans cette zone étant nuls nous pouvons en déduire qu’il s’agissait là d’un simple exercice.

Ce canadair venait du nord, ce qui laisse penser qu’il a rempli ses réservoirs d’eau lors d’un passage sur le lac d’el Ferial (Bardena d’el Plano). Après, puisqu’il n’y avait aucun feu signalé dans les environs, les pilotes n’ont pas eu d’autre choix que de larguer les 6 tonnes d’eau dans un lieu totalement désert, c’est-à-dire sans prendre le risque de blesser des randonneurs ou de provoquer des dégâts dans le milieu naturel. Dans cette optique ce largage ne pouvait être effectué que sur le polygone de tir.

Canadair dans le ciel des Bardenas.

Ces dernières années des canadairs aragonais ont déjà combattu des incendies de forêt au-dessus de la Bardena aragonaise, il semblerait donc que la Navarre soit en train de préparer ses pilotes à intervenir au-dessus des zones boisées des Bardenas, c’est-à-dire au-dessus du Vedado de Eguaras et de la Bardena Negra.

Canadair.
Après le largage de l'eau.

 

 

Un motard blessé lors d’une chute.

Ce matin à 11h25 (dimanche 16 février) un motocycliste de 45 ans résidant à Pampelune a fait une chute dans un secteur des Bardenas connu sous le nom de Landazuria, non loin d'El Yugo.
La Police régionale et une ambulance sont intervenues sur les lieux.
Lors de sa chute l’accidenté a subi un coup à la tête et souffrirait actuellement de pertes de mémoire. Il a été conduit à l’hôpital Reina Sofia de Tudela.
Pour le moment rien ne peut expliquer cette chute qui s’est passée sur une piste large, plate et sèche, dans une zone non ravinée.

 

 

Opération militaire européenne dans le ciel des Bardenas.

Peut-être l’avez-vous remarqué, depuis trois jours les puissants et rapides F-18 et Eurofighter Typhoon ont cédé leur place dans le ciel bardenero à des avions bien plus imposants et beaucoup plus lents.

Sept avions-cargos militaires de sept pays de l'Union européenne volent depuis lundi dernier (10/02) au-dessus des Bardenas, et il en, sera ainsi jusqu'au 21 février prochain.
Les appareils concernés sont deux C-130 Hercules du Portugal et de Pologne, un C-27J de Roumanie, deux C-295 d'Espagne et de Finlande, et deux A400-M d'Allemagne et de France.

A400M

Ces avions-cargos ont à remplir diverses missions telles que le largage de parachutistes, des simulations de tirs d’assaut avec extraction et infiltration de personnel, des manœuvres d’approches tactiques, des vols à basse altitude, etc.
Ces exercices militaires se déroulent au-dessus du polygone de tir des Bardenas, mais aussi à l’aérodrome d’Ablitas, à la base aérienne de Saragosse et dans la vaste zone militaire de San Grégorio (Aragon).

Début mars d’autres manœuvres militaires auront lieu au-dessus du polygone de tir des Bardenas. A priori réalisées à feu réel, ces manœuvres se dérouleront les 05 et 09 mars de 09h30 à 13h30, avec une possibilité de manœuvres également pour le 10 mars.
Nous reviendrons sur le sujet fin février.

 

 

Productions ciné et TV, et documentaires photos.

Vous êtes amateur, étudiant ou professionnel et votre projet sort du cadre purement touristique ?
Alors ceci vous concerne.

Ciné, TV, photos Bardenas.
Bardenas
Informations, règles à respecter, procédures à suivre et formulaires à envoyer.
cinéma 1
Renseignements utiles pour le tournage de films en Navarre et dans les Bardenas.
cinéma 2
Aides aux tournages de films et de spots publicitaires dans les Bardenas.
cinéma 3
Aides aux tournages de films et de spots publicitaires dans les Bardenas.
cinéma 4
Aides aux tournages de films et de spots publicitaires dans les Bardenas.

 

 

Les Bardenas à l'honneur dans une revue VTT.

La revue "Vélo Tout Terrain" présente un intéressant reportage sur les Bardenas dans son numéro de février-mars 2020.

Bien écrit et clairement destiné aux vététistes, ce reportage de 8 pages met en avant les somptueux paysages des Bardenas et l’émotion que l’on ressent en les découvrant. Nul doute que nombre de lecteurs ressentiront alors l’irrésistible envie d’enfourcher leur VTT afin d’aller à la conquête du désert des Bardenas.

Vélo Tout Terrain n° 252, février-mars 2020.

La revue 100% VTT.

 

 

Réactivation de l'ancienne webcam, la nouvelle en attente.

webcam
L'ancienne Webcam-Bardenas accessible en bas du menu du présent site internet a été réactivée.
Une nouvelle webcam plus performante a été installée sur un autre site des Bardenas mais son activation connait de nombreux problèmes d'ordre technique.

 

 

Soutenez le site "bardenas-reales.net".

Ce message s'adresse à tous, aux particuliers ainsi qu'aux associations et clubs de randonnées.

Le webmaster du présent site internet lance un appel à votre générosité. En cliquant sur le bouton "Un don" vous aurez la possibilité de faire une donation via Paypal (vous n'avez pas de compte Paypal ? No problème, une simple carte bancaire suffit pour effectuer un don).

Pourquoi faire ce don ? Tout simplement pour faire vivre le site.

En effet, depuis maintenant 16 ans "bardenas-reales.net" met à votre disposition une très grande quantité d'informations, ce service est gratuit et doit le rester.

Toutefois, la gestion du site représente beaucoup de travail ainsi qu'un coût annuel non négligeable qui est à la seule charge de son webmaster.

De plus, chaque mois, le webmaster reçoit une bonne vingtaine de demandes d’informations émanant de touristes et de clubs de randonnées (pédestres, vtt, 4x4, etc). Annuellement, la quantité d’emails reçus dépasse les 200 !

Le webmaster du site, Fred Moncoqut, répond systématiquement et le plus précisément possible à chacun de ces emails. Le temps consacré à ces demandes d’informations étant assez important, et les réponses étant toujours envoyées gracieusement, il est clair que le site et son webmaster n’y gagnent absolument rien. C’est du bénévolat à l’état pur.

Pour ces raisons, il vous est proposé de faire une petite donation afin que le site puisse se maintenir en ligne et poursuivre son évolution.

 

En vous remerciant tous pour votre fidélité.
Bien cordialement,
Fred Moncoqut
(webmaster du site)
Dons Bardenas.

Etat actuel des dons depuis le 01 janvier 2020 :

00 €
.au 22 février 2020

 

 

Il y en a qui cherchent vraiment les ennuis.

Hier, vendredi 31 janvier à 19h00, un automobiliste français qui se rendait dans les Bardenas a été interpellé à Marcilla (village proche) par la police navarraise pour excès de vitesse (PV à 300 €).
Lors du contrôle il a été constaté que la remorque tractée par son véhicule, et qui servait à transporter un buggy, n’était pas immatriculée (PV à 200 €).
Et comme si cela ne suffisait pas, notre automobiliste s’est aussi révélé positif au dépiste de drogue (PV à 1.000 €).

Trois infractions en un seul contrôle, pour un montant total de 1.500 €, les vacances de ce monsieur auront assurément pour lui un gout très amer, … mais reconnaissons qu’il y en a qui cherchent vraiment les ennuis.

 

 

AVIS AUX RANDONNEURS : Interdiction temporaire d'accès à certaines zones.

Comme chaque année les zones Pisquerra, Rallon, Ralla, Gorra et Zapata sont temporairement interdites d'accès afin de ne pas perturber la reproduction et la nidification des rapaces qui vivent en ces lieux.

Pour cette année 2020 l'interdiction d'accès débute particulièrement tôt, à compter du samedi 01 février. Il faudra attendre le mois de septembre (date non connue) pour pouvoir à nouveau circuler dans les zones précitées.

Cette information n’a été communiquée qu’aujourd’hui (31 janvier), à seulement quelques heures de sa mise en application, et cela va certainement prendre de court plus d’un touriste.
Les responsables du Parc Naturel semblent donc être devenus étonnement réactifs, car d’ordinaire l’information officielle vient longtemps après sa mise en application.
En sera-t-il de même pour nous informer de la réouverture des zones Pisquerra, Rallon, Ralla, Gorra et Zapata ? Nous pouvons en douter, mais sait-on jamais.

Pour situer les zones périodiquement interdites d'accès, veuillez cliquer ici (cartes).

Panneau d'interdiction.
IMPORTANT, BON A SAVOIR !
Les zones concernées par cette interdiction d'accès ne représentent que 6% de la superficie des Bardenas, ce qui signifie que le reste du territoire est libre d'accès durant toute l'année de 08h00 jusqu'à une heure avant le coucher du soleil.
Les Bardenas restent donc une destination très attractive, ne vous en privez pas !

 

 

Enfin une voie d’accès digne de ce nom.

30 janvier, la route d’Aguilares est enfin pleinement ouverte à la circulation après deux mois de chantier (voir "Flash infos 2019"),... et près de deux ans de retard.
Avouons qu’il était grand temps car auparavant sinueuse et très étroite, donc dangereuse, cette route était indigne d’un Parc Naturel tel que celui des Bardenas Reales.
Dorénavant belle et large, cette voie d’accès va contribuer à améliorer l’image du Parc auprès des touristes.

Pour ce qui est de la piste de Sancho Abarca (Bardena Negra et Bardena aragonaise), rien de neuf pour le moment (voir "Flash infos 2019").

 

 

" Des déserts et des hommes ", projection en Occitanie.

Le film de Guilhem Mahieu poursuit son tour de France des salles de cinéma, après avoir été projeté en Nouvelle Aquitaine, en Alsace et en Rhône-Alpes, nous voici en Occitanie !

Les Bardenas au cinéma !

Cet excellent documentaire vous fera voyager du sud au nord de l'Espagne. A chaque étape vous découvrirez des hommes qui y vivent et qui ont su tirer profit de la spécificité de leur désert.

La liste est longue et particulièrement attrayante : Les déserts volcaniques des îles Canaries, le désert de Tabernas en Andalousie, le méconnu désert aragonais des Monegros, et enfin, probablement le plus beau de tous, le désert des Bardenas en Navarre.

Parallèlement d’autres lieux sont présentés : Séville, Grenade, les villages blancs andalous, les moulins à vent de la Mancha, Tolède, Pampelune, puis les Pyrénées espagnoles avec notamment le grand et majestueux Canyon d’Ordesa.

Pour la partie « Bardenas », un seul protagoniste, et pas des moindres puisqu’il s’agit de notre ami bardenero José Maria Samanes, assurément l’un des plus fins connaisseurs de ce surprenant désert.

Projections en Occitanie pour le mois de janvier 2020 :
06/01 : ALBI
08/01 : TARBES, cinéma CGR, 17h15
10/01 : RODEZ, cinéma CGR, 14h30 et 18h00
11/01 : CARMAUX, Clap ciné, 16h30
13/01 : CASTELGINEST, le Castelia, 14h30
14/01 : BLAGNAC, Méga CGR, 14h30
16/01 : FENOUILLET, Kinépolis, 14h30
19/01 : TOULOUSE, Gaumont Wilson, 11h00
20/01 : TOULOUSE, Gaumont Wilson, 14h30 et 17h30
21/01 : TOULOUSE, Gaumont Labège, 14h30 et 19h30
22/01 : MONTAUBAN, CGR le Paris, 17h30

 

 

Froid sec et brouillard.

Froid sec et brouillard, voici la tendance climatique de ce début de mois de janvier dans les Bardenas, une tendance que l’on constate depuis noël 2019. Les températures minimales oscillent entre -4°c et +3°c, et les maximales ne dépassent que rarement les +10°c.

Le ciel est généralement bien dégagé, bleu et sans nuages, et donc sans pluies, mais le contempler s’avère souvent impossible en raison d’un épais brouillard qui recouvre presque quotidiennement la totalité du territoire.

Brouillard dans la vallée de l'Ebre.
La vallée de l'Ebre, au sud des Pyrénées, est entièrement occupée par le brouillard.
Les Bardenas sont ici représentées en rouge.
Photo "Zoom.Earth" prise le 06/01/20 à 12h00.

Ce brouillard s’étale de manière persistante depuis plus de dix jours dans toute la vallée de l’Ebre, de la Catalogne à la Navarre en passant par la région aragonaise.
Généralement du matin, ce brouillard peut stagner une journée entière comme ce fut le cas aujourd’hui. En certains lieux des Bardenas la visibilité est alors réduite à moins d’une centaine de mètres.

La nuit tombe, la silhouette fantomatique de la Pisquerra apparait dans le brouillard.
Etrange ambiance... . . Photo : Frédéric Moncoqut

 

 

Dans l’intimité d’un barranco.

Il y a un an, à quelques jours près, Fred Moncoqut (webmaster du présent site internet) a installé un piège photographique dans une zone particulièrement isolée et méconnue de la Bardena Negra.
En ce lieu les paysages sont bien différents de ceux de la Blanca. Avec ses reliefs très escarpés le site n’est pas aisément accessible, et si les randonneurs y sont rares les touristes sont tant qu’à eux totalement absents.

Pourquoi avoir installé un piège photographique ? Pour le savoir, veuillez cliquer ici.

Piége photographique Bardenas.

 

 

¡¡¡ Feliz año nuevo !!!

Le site www.bardenas-reales.net et son webmaster, Frédéric Moncoqut, vous souhaitent une Bonne Année 2020 !

Nouvel an 2020 désert des Bardenas